Véronique Samson - Articles

Pour saluer Jutra

Jusqu’au 2 février à la Cinémathèque québécoise, une rétrospective bien ficelée pour redécouvrir l’œuvre du réalisateur du meilleur film de tous les temps… rien de moins.

L’âme à la tendresse

Comme le laisse entendre ce court extrait de la correspondance, la « Pâoline » et le « Gégé » ont vécu leur trente ans d’amour dans un grand écart : tendus entre la lettre et le lit, entre la « solitude à deux » et le quotidien partagé. Tous deux sont appelés au loin par leur carrière, mais, au fil des années, un même pacte les lie : pas de téléphone. Seule cette correspondance frénétique, parfois terrible, qui s’est étendue avec la même fougue de 1962 à 1993.

Le parti du dépaysement

Afin d’esquiver encore quelque peu la dure réalité de la rentrée, je vous propose de vous arrêter, le temps d’une chronique, dans ce monde en marge du monde qu’est le roman. Nous y escortent cette semaine Dominique Fortier et sa dernière œuvre, Les Larmes de saint Laurent, parue cet été aux éditions Alto.

À la dérive

Dans Les Troutman volants, Miriam Toews nous entraîne sur la route en compagnie d’une tante et de deux enfants peu conventionnels.

Flagrant délit de tendresse

ÉPISODE 4
Résumé de l’épisode précédent :
Le jeune freshman aperçoit sa belle et mystèrieuse T.A. au détour d’un rayon de la bibliothèque McLennan. Voyant qu’il la suit silencieusement, elle l’agrippe et l’embrasse avec fougue. Nos deux amants sont interrompus lorsqu’elle sent qu’une présence familière les observe. Elle s’enfuit.

Sous l’enchantement de Gabrielle Roy

Avec un hommage au Festival international de littérature, une édition définitive de ses oeuvres complètes et un colloque universitaire entièrement dédié à sa pratique de romancière, cet automne sera celui de Gabrielle Roy.