Quoi visionner pendant les vacances

Recommandations de films disponibles sur des plateformes en ligne.

Parker Le Bras-Brown | Le Délit

Le temps des fêtes sera une occasion de se reposer, de se changer les idées et de profiter des petits plaisirs de l’existence. Dans cette optique, beaucoup se tourneront vers leurs plateformes de visionnement en ligne, pour rattraper les séries du moment et pour découvrir de nouveaux films. Voici une liste qui guidera peut-être ceux et celles qui se sentent perdu·e·s dans l’énorme bibliothèque de leur plateforme préférée. En ce sens, le but de cet article est d’agir comme un tamis en regroupant, par plateforme, des films de qualité relativement nouveaux ou à paraître en ligne au cours des prochaines semaines.

Cinéma du Parc et Cinéma Moderne (plateformes en ligne)
Pour 5$ à 12$, ces cinémas locaux offrent une gamme de films récents dont les suivants méritent l’attention : 

Tant que j’ai du respir dans le corps est un documentaire québécois suivant les efforts des intervenantes offrant des soins aux citoyen·ne·s les plus vulnérables de la Ville de Montréal.

Je m’appelle humain est un documentaire québécois et une incursion dans l’histoire canadienne aux côtés de la femme de lettres innue Joséphine Bacon.

Femme(s) est un documentaire composé d’entretiens avec des femmes et souligne les injustices et les forces venant avec l’identité féminine. Le Délit en a publié une critique au mois de novembre.

Aznavour : le regard de Charles regroupe des pellicules filmées par l’artiste lui-même de 1948 à 1982 et offre ainsi une perspective unique sur sa vie.

Été 85 est un film de François Ozon racontant l’histoire d’amour de deux jeunes garçons le temps d’un été. Le Délit en a publié une critique au mois de septembre.

Netflix
L’année 2020 et toutes ses péripéties ont bien accéléré une chose : le couronnement de Netflix comme nouveau roi de Hollywood. La plateforme avait annoncé une gamme impressionnante de réalisateur·rice·s et d’acteur·rice·s prestigieux·ses pour 2020 et la fermeture des cinémas à partir du mois de mars a laissé la plateforme inébranlée et même avantagée par la situation, se retrouvant dans une position de quasi-monopole de l’attention des masses. En comprenant que les cinémas ne rouvriraient pas leurs portes de sitôt, plusieurs productions ont pris la décision de vendre leurs films prévus pour l’année 2020 à Netflix, afin de leur permettre d’être vus et de leur éviter une perte financière. Voici donc certains de ces nouveaux films qui méritent une attention particulière :

Mank de David Fincher raconte l’écriture du scénario du film Citoyen Kane (Citizen Kane), imitant avec raffinement le style du cinéma des années 1940.

Le Blues de Ma Rainey (Ma Rainey’s Black Bottom) est le récit de l’enregistrement d’un nouvel album de blues de l’artiste Ma Rainey. L’acteur Chadwick Boseman y offre sa dernière performance à vie.

Les sept de Chicago (The Trial of the Chicago 7) est le récit du procès de sept militants contre la guerre du Vietnam en 1969. Le Délit en a publié une critique au mois d’octobre.

Je veux juste en finir (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman est une adaptation du roman du même nom, racontant l’excursion surréelle d’un couple étrange. Le·la spectateur·rice devra beaucoup y réfléchir et, très probablement, le réécouter.

Da 5 Bloods : Frères de sang (Da 5 bloods) est un film de Spike Lee racontant le retour au Vietnam de quatre vétérans afro-américains. Ils y cherchent la dépouille de leur chef et un trésor secret.

Dick Johnson is dead est un documentaire unique où la cinéaste Kirsten Johnson met en scène la mort de son père Dick, et explore avec lui l’évolution de sa démence.

Crip Camp : la révolution des éclopés (Crip camp : A Disability Revolution) est un documentaire rassemblant vidéos d’archives et entrevues concernant un camp où des personnes ayant des handicaps de toutes sortes ont eu l’opportunité de s’épanouir ensemble dans les années 1960 aux États-Unis.

David Attenborough : Une vie sur notre planète (David Attenborough : A life on our planet) explore la beauté de notre planète, les dangers qui la menacent et les solutions qui s’offrent à l’humanité.

Crave
Au Québec, Crave est une plateforme qui permet d’accéder à plusieurs banques de films en fonction du forfait sélectionné. Voici quelques films à découvrir présentement disponibles sur la plateforme :

Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma est un chef‑d’œuvre racontant l’amour impossible entre une peintre et la femme dont elle fait le portrait.

Never Rarely Sometimes Always raconte le voyage d’une jeune femme allant à New York avec sa cousine pour se faire avorter.

Emma. est une adaptation du roman de Jane Austen où une jeune femme (Anya Taylor-Joy, vue récemment dans l’excellente série Le jeu de la reine [The Queen’s Gambit]) manipule les relations amoureuse de son cercle d’amies.

L’homme invisible (The Invisible Man) est un film d’horreur où une femme tente d’échapper à son ancien amoureux abusif, maintenant capable d’être invisible.

David Byrne’s American Utopia est une présentation musicale de Broadway enregistrée et réalisée par Spike Lee comportant humour, musique, émotions et critique de la société américaine.

Antigone de Sophie Deraspe est le récit d’une jeune femme québécoise immigrante provoquant un mouvement social en protégeant son frère de la déportation.

De nombreux films de qualité sont aussi disponibles sur les plateformes Tou​.tv et Criterion.


Dans la même édition