Le Comité d’administration est ratifié et Esteban Herpin est élu – Le Délit
Le Comité d’administration est ratifié et Esteban Herpin est élu
Par · 19 janvier 2018
Image par Mahaut Engérant

 

Le Comité d’administration (Board of directors en anglais, ndlr) de l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM ou SSMU en anglais, ndlr) a été ratifié par un vote en ligne cette semaine. Le Comité a été ratifié par 84,5% des voix exprimées avec un taux de participation de 18,2%. De plus, Esteban Herpin, seul candidat au poste de vice-président (v.-p.) Finances de l’AÉUM, a été élu à 88% avec un taux de participation de 19,5%.

Le 16 novembre dernier, la précédente v.-p. Finances, Arisha Khan, avait démissionné pour des raisons personnelles.

Rappelons que le précédent Comité d’administration avait été élu lors de l’Assemblée générale d’Automne 2017 à la suite d’une motion demandant le vote séparé des membres du Comité. Cette motion avait empêché Noah Lew et Alexander Scheffel d’être reconduit à leur poste en tant que membre du Comité d’administration. Or, cette motion a été jugée inconstitutionnelle par la Commission Juridique (Judicial Board  en anglais, ndlr) de l’AÉUM lors d’une décision rendue le 31 décembre dernier à la suite de l’étude du cas Koparkar c. Glustein.  Le Comité d’administration a décidé de ratifier la décision de la Commission lors d’une réunion tenue le 14 janvier. Ainsi, à l’issue des résultats du vote en ligne, Noah Lew et Alexander Scheffel, qui avaient pu continuer de siéger à la Comité d’administration grâce à un ordre intérimaire de la Comission Juridique (Judicial Board en anglais, ndlr), conserveront donc leur place au sein du Comité.

Rejointe par Le Délit, Connor Spencer, v.-p. aux Affaires Externes de l’AÉUM, a affirmé que les résultats concernant la participation étaient encourageants.

« Je suis bien sûr excitée d’avoir une équipe exécutive complète et fonctionnelle. […] En ce qui concerne le Comité d’administration, je suis contente de voir que c’est un chapitre qui est désormais derrière nous, mais je ne suis pas d’accord avec le fait que cette procédure soit plus démocratique. […] Je crois que nous avons besoin de voir si nous devons réviser la Constitution […] parce que je ne crois pas que cela soit démocratique d’élire un groupe de personne d’un seul coup. » En effet, lors de l’Assemblée Générale d’automne, la ratification avait été votée séparément pour chaque membre, alors que dans le cas présent, il s’agissait d’adhérer entièrement ou non à la liste de noms proposés.

 
Sur le même sujet: