Arisha Khan démissionne
16 novembre 2017 - Image par Mahaut Engérant
L’équipe exécutive de l’AÉUM réduite à 5 membres.

La vice-présidente (v.-p.) aux Finances de l’Association des étudiant·e·s en premier cycle de l’Université McGill (AÉUM, SSMU en anglais, ndlr) Arisha Khan a annoncé sa démission de l’exécutif de l’association cette après midi.

Dans un courriel au Délit Mme Khan a expliqué qu’elle présente sa démission pour des «raisons personnelles et de santé» et qu’elle «était prête a former [le·a prochain·e v.-p. aux Finances]en cas d’élection anticipée». Au sein de l’AÉUM la v.-p. aux Finances est responsable du budget, d’assurer la stabilité financière de l’association au long terme et de superviser la branche des ressources humaines.

Arisha Khan s’était notamment engagée dans le soutien aux étudiant·e·s issu·e·s du système de protection de l’enfance et avait écrit un rapport ayant grandement contribué à la décision de l’administration de créer un programme de bourses destiné aux étudiant·e·s ayant grandi·e·s dans des familles d’accueil, l’été dernier. Lors de son mandat elle avait aussi travaillé à l’élaboration d’un fond d’investissement responsable afin de permettre à l’AÉUM d’investir exclusivement dans des compagnies éthiquement responsables.

Enfin, cette dernière avait été suspendue le 15 octobre dernier pendant deux semaines du siège qu’elle occupe au Conseil des Directeurs suite à des accusations de violation de confidentialité. Muna Tojiboeva, présidente de l’AÉUM, avait déclaré que la v.-p. aux Finances avait «réexpédié une conversation confidentielle […] à un membre de l’AÉUM ne faisant pas partie de l’équipe exécutive

L’intéressée avait alors répondu être «très déçue» par la décision du conseil car «n’ayant même pas eu la possibilité de [se] défendre» cette dernière représentant l’AÉUM à une conférence en Californie au moment du vote.

Mme Khan est donc le second membre de l’équipe exécutive à remettre sa démission depuis le début de l’année (après celle de la v.-p. aux Opérations Anuradha Mallik) réduisant le comité exécutif de l’AÉUM à cinq membres au lieu de sept.

Les exécutifs de l’AÉUM ont, quant à eux, précisés, dans un communiqué de presse, qu’ils «cherchaient à organiser une élection anticipée aussi vite que possible.»

 
Sur le même sujet: