Dribbler pour la cause – Le Délit
Dribbler pour la cause
Par · 16 janvier 2018
Une 9e victoire consécutive pour les Martlets en l’honneur du «Shoot for the Cure».

Ce samedi, les Martlets mcgillois ont de nouveau confronté leurs rivales de Concordia, les Stingers, à l’occasion de Shoot for the Cure, une collecte de fonds annuelle initiée par la Fondation du cancer du sein du Québec.

Très typique d’un match entre équipes rivales, le rythme était rapide et l’atmosphère intense. Face à l’avantage constant des Martlets durant tout le match, les Stingers ont, par moment, laissé paraître leur frustration sur le terrain. Les joueuses ont tout de même fait preuve d’une belle maîtrise de soi et d’une forte volonté en continuant à se battre tout au long du match.

Toutefois, cela n’a pas été suffisant pour battre les Martlets, qui ont joué un magnifique match avec une performance notable du numéro 21, Alex Kiss-Rusk, avec pas moins de 22 points et du numéro 4, Frederique Potvin, qui marqua un total de 15 points.

Un début confus

Un premier quart temps commençant avec une légère confusion chez les Stingers, qui ont fait de nombreux de changements de joueurs sur le terrain dans les premières minutes de jeux. Ce premier quart s’est finit avec un score de 20-14 pour McGill. À ce moment, le public commençait déjà à ressentir une légère irritation de la part des Stingers qui, sur le terrain, ont eu du mal à cacher leur exaspération face à des malentendus sur les positions offensives. Ceci n’a pas empêché un beau double- pas de la part du numéro 7 de Concordia, Caroline Task, qui, malgré la brève confusion sur le terrain, a su garder sa concentration et une technique impeccable.

En second quart temps, la tension continue avec de très belles performances d’Alex Kiss-Rusk qui est parvenue à se libérer pour réaliser des passes faciles et des contre-attaques efficaces tout en effectuant des blocs impressionnants. Du côté des Stingers, Jessica Joly et Caroline Task ont mené leur équipe dans une tentative de reprendre l’avantage.

Une stratégie passive

Les Martlets ont laissé les Stingers faire des fautes dans le troisième quart temps débutant avec un score de 38-20 en faveur des mcgilloises. Puis, le numéro 7 des Stingers chute brutalement dans une contre-attaque du numéro 11 Geraldine Cabilloabante avec un coup frontal. La joueuse de Concordia a cependant montré un courage impressionnant en revenant rapidement dans le jeu malgré sa blessure et en continuant à marquer des paniers. Une belle finition du quart temps avec un score de 53-35 pour McGill. Concordia s’est reprise au quatrième quart temps en remontant le score à 63-51 mais McGill a tout de même conservé l’avantage.

Une ambiance électrique

Tout au long du match, le public a soutenu les Martlets haut et fort avec de nombreux cris de guerre. Ce fut un match tendu, rapide et aux allures d’un match professionnel avec de très belles performances de la part des deux équipes laissant le public réjoui et impressionné.

Ainsi, McGill nous a encore une fois montré sa maîtrise et le haut niveau de sa ligue, avec des joueuses faisant preuve de pré- cision, fluidité et rapidité.

 

 

 
Sur le même sujet:
17 octobre 2017
12 septembre 2017