Une victoire pour les Redmen !
24 octobre 2017 - Image par Alexis Fiocco
Ce vendredi, un match serré prit place entre les équipes de rugby de McGill et de l’UdeM.

Le match de rugby de ce vendredi 20 octobre opposant l’équipe de McGill à celle de l’Université de Montréal (UdeM), considérée comme le principal adversaire des Redmen, s’est soldé par une victoire de 31 à 21 pour McGill.

C’est aux alentours de 19h, dans une ambiance semi-décontractée, que le coup d’envoi est donné.

Pas gagné d’avance

Ce début de match semble plutôt favorable aux Carabins, l’équipe de l’UdeM, avec une faute de McGill à la sixième minute, suivie d’une tentative de transformation échouée. Le numéro 3 a également du être remplacé par le numéro 17 suite à une blessure à la cheville. Malgré tout, une nette reprise du jeu se constate durant les prochaines minutes. McGill est alors en possession de la balle.

Pourtant, à la douzième minute, c’est bel et bien l’UdeM qui ouvre le score, et réalise le premier essai du match, accompagné d’une transformation (score de 0 à 7, donc, en faveur des Carabins).

Un match rythmé

Il faut attendre la dix-septième minute pour voir la première transformation réussie suite à un essai de McGill par le numéro 7, menant ainsi à l’égalisation. Dès lors, les Redmen prennent l’avantage au score en marquant un second essai transformé à la vingtième minute.

L’UdeM ne s’avoue cependant pas vaincu et parvient à atteindre de nouveau une égalité de 14 à 14 à la mi-temps, en transformant à leur tour un essai. Du retour des vestiaires, décidé à imposer son jeu, McGill enchaîne deux essais transformés consécutifs.

Le talentueux Eliott Desposito (numéro 15 pour ce match) a fait le break par son pied, assurant le maintien d’un écart notable de points jusqu’à la fin du jeu. Les Carabins redoublent d’effort dans les dix dernières minutes, avec un essai transformé à la soixante-dix-neuvième minute par le numéro 10.

Les maillots bleus ne parviennent toutefois pas à remonter la pente. C’est donc avec un score final de 31 à 21 que McGill remporte le match. 

Des émotions fortes

«Nous étions tous très motivés», a affirmé avec enthousiasme Eliott Esposito, au poste de demi d’ouverture. Cette victoire serait la «récompense de tous ces entraînements et ces efforts». Si la pression et le stress se faisaient ressentir avant le match, l’envie de jouer et surtout le désir de victoire étaient sources de motivation.

De plus, comme l’a souligné le joueur, cet ultime match de la saison à Molson — et pour certains leur dernier match sur le terrain mcgillois — avait comme supplément une valeur symbolique.

Le weekend prochain aura lieu le match retour pour les deux équipes universitaires qui s’affronteront en quart de finale. Les ambitieux Redmen nous mèneront-ils une seconde fois à la victoire?

 
Sur le même sujet:
17 octobre 2017
17 novembre 2015
26 septembre 2017