Antiracisme à McGill : 22 éléments d’action

L’Université McGill dévoile son plan pour combattre le racisme anti-noir sur son campus.

Parker Le Bras-Brown

Le 30 septembre dernier, McGill a diffusé son plan de lutte contre le racisme anti-noir. Dans le communiqué du 30 juin dernier annonçant le projet, l’administration mcgilloise reconnaissait la nécessité de redoubler d’efforts pour favoriser l’inclusion et le respect de la communauté noire sur le campus à la lumière des « événements récents autour du monde », notamment les manifestations du mouvement « La vie des Noir·e·s compte » (Black Lives Matter) aux États-Unis. 

Partage et recommandations

Selon la principale et vice-chancelière Suzanne Fortier, plusieurs étudiant·e·s et associations mcgilloises ont partagé leurs réflexions, leurs expériences et leurs opinions avec l’administration et auraient ainsi participé à la création du plan. Parmi ces associations se trouvent le Comité professoral noir Dr Kenneth Melville, l’Association des diplômé·e·s noir·e·s de McGill, le Réseau des étudiant·e·s noir·e·s et le Sous-comité mixte sur l’équité pour les personnes racisées et de minorités ethniques. 

Au cours de l’été 2020, certains de ces groupes ont diffusé les recommandations qu’ils avaient pour l’administration mcgilloise par rapport à l’élaboration du plan. Le Comité professoral noir Dr Kenneth Melville a publié le 1er août une déclaration faisant état de ses trois recommandations sous les axes de la recherche, du recrutement et de l’institutionnalisation de l’équité et de la représentation. La professeure Charmaine Nelson et ses étudiant·e·s ont publié des recommandations sur trois axes (corps professoral, corps étudiant, toponymie et commémoration) à l’intention de McGill par rapport à ses liens historiques avec l’esclavage. Le Réseau des étudiant·e·s noir·e·s, accompagné de près d’une trentaine d’autres associations étudiantes et plus de 1000 signataires individuel·le·s, a signé la lettre ouverte « Enough Is Enough : Take James McGill Down » faisant état des griefs et des demandes de membres de la communauté noire mcgilloise. 

Axes et mesures

Le plan mcgillois de lutte contre le racisme anti-noir est orienté autour de cinq grands axes, les mêmes que ceux du Plan stratégique en matière d’équité, de diversité et d’inclusion de l’Université entériné au printemps 2020. Ces cinq axes sont :

  1. Expérience étudiante
  2. Recherche et savoirs
  3. Sensibilisation
  4. Faculté et personnel
  5. Espace physique 

Le plan compte un total de 22 « éléments d’action » répartis entre ces cinq axes. Chaque élément d’action comprend une brève description et un échéancier. On y compte notamment les éléments d’action suivants :

  • Le développement d’un module d’apprentissage en ligne sur le racisme systémique, obligatoire pour tous les membres de la communauté mcgilloise, similaire à « Ça nous concerne toutes et tous » (It Takes All of Us) ;
  • La mise en œuvre d’un projet de recherche historique investiguant les liens de McGill avec la traite transatlantique des esclaves ;
  • La bonification des bourses et de l’aide financière pour mieux soutenir les groupes démographiques étudiants les plus sous-représentés ;
  • L’augmentation du nombre de professeur·e·s titulaires et de membres du personnel administratif et de soutien issu·e·s de la communauté noire, avec des pourcentages de représentativité fixés pour 2025 et 2032, et ;
  • L’installation intérimaire d’une plaque à côté de la statue de James McGill expliquant ses liens avec l’esclavage jusqu’à ce que soit déterminé le meilleur emplacement pour la statue. 

Le plan est doté d’un budget de 15 millions de dollars pour sa mise en œuvre au cours des cinq prochaines années.