Regard intérieur – Le Délit
Regard intérieur
Par · 17 septembre 2019
Le Délit a recontré Sanchi Bhalla, v.-p. aux affaires internes de l’AÉUM.
Image par l'AÉUM

Le Délit (LD) : Quelles sont les grandes lignes de ta position en tant que v.-p. aux affaires internes?

Sanchi Bhalla (SB) : Mes responsabilités comprennent l’organisation de plusieurs événements tels que frosh, l’Halloween ou encore les olympiques interfacultaires, qui est l’événement phare du RPAÉ (Réseau de programmation de l’association étudiante, ndlr), que je préside. Ensuite, je suis responsable des communications, donc d’initiatives comme l’infolettre, de la présence de l’AÉUM sur les médias sociaux et des communiqués de presse. Je suis également en charge du Conseil des étudiant·e·s de première année, qui comprend cinq postes élus représentant chaque faculté et trois postes nommés — je travaille en ce moment à réunir ce conseil. De plus, je supervise le comité environnemental et je suis la représentante de l’AÉUM auprès de l’association des ancien·ne·s étudiant·e·s de McGill.

LD : Qu’espères-tu accomplir durant la prochaine année?

SB : Du point de vue des événements, une chose dont nous avons souvent discuté à l’interne est le manque de communication entre le RPAÉ et le Département des opérations, donc j’aimerais voir plus de collaboration à ce niveau, parce que je crois que comme ça nous pourrons planifier de meilleurs événements. Je souhaite aussi élargir ce que peut signifier un événement sans alcool – que ce soit des événements qui soient amusants sans nécessairement intentionnellement remplacer l’alcool par autre chose. En termes de communication, je cherche à rendre ça (les médias sociaux de l’AÉUM, ndlr) plus personnel. Cette année, nous avons beaucoup plus de visages sur notre compte Instagram. Puisque j’étais en charge du takeover de l’AÉUM du compte Instagram de McGill, cela a donné la chance aux membres de l’exécutif de montrer leur portfolio à la communauté. J’aimerais fournir plus d’ateliers sur la gouvernance au Conseil des étudiant·e·s de première année, parce que j’ai l’impression que les étudiant·e·s qui s’impliquent au Conseil ont souvent un intérêt à continuer de s’impliquer au sein de l’association.

LD : L’année dernière, tu as travaillé sous le v.-p. aux finances. Qu’est-ce qui t’a poussé à vous présenter comme v.-p. aux affaires internes au lieu de v.-p. aux finances?

SB : Au département des finances, je faisais beaucoup de travail administratif, et lorsque je consultais les différents portfolios avant de me présenter,  celui des affaires internes m’a semblé le plus attrayant. Je suis une personne très extravertie, j’aime travailler avec les gens et créer de bons souvenirs, et c’est ce que ce portfolio incarne pour moi.

LD : En tant que v.-p. aux affaires internes, tu es responsable de plusieurs événements, y compris la semaine d’orientation, qui est un très gros événement qui se déroule au tout début de l’année. Comment s’est-il déroulé?

SB : Je crois qu’il est important de souligner que frosh n’est pas un événement de l’AÉUM, mais bien de chaque faculté. Nous fournissons des services tels que Walksafe et MSERT (McGill Student Emergency Response Team, ndlr) et nous organisons des événements alternatifs (sans alcool, ndlr), donc cette année, nous avons animé une soirée de jeux de société et une sortie laser tag, qui se sont bien déroulées. Nous sommes également présent·e·s à Discover McGill — j’ai beaucoup apprécié l’opportunité de jaser avec des étudiant·e·s de première année et avec leurs parents. J’ai pu parler à plusieurs parent.e.s de leurs inquiétudes et les rassurer en leur présentant les services à la disposition des étudiant·e·s.

LD : Quelle est la chose que vous souhaitez le plus voir se réaliser à McGill dans la prochaine année?

SB : J’aimerais voir la réouverture de notre édifice (l’édifice de l’AÉUM est fermé pour rénovations depuis l’automne 2018, ndlr). Je crois que l’une des raisons pour laquelle McGill ne possède pas beaucoup d’esprit d’appartenance est que nous n’avons presque pas d’édifices inter facultaires. Personnellement, ce serait aussi beaucoup plus facile pour l’organisation d’événements d’avoir cet espace à ma disposition. 

 
Sur le même sujet: