Qui sera le prochain v.-p. aux affaires internes?
10 novembre 2015
Présentation des candidats au poste de v.p. interne de l'AÉUM.

Après la démission surprise de l’ex vice-présidente aux affaires internes, Lola Baraldi, le 2 octobre dernier, l’Association des Étudiants de l’Université McGill (AÉUM) présente officiellement les candidats pour combler le poste désormais vacant. Des élections spéciales auront lieu du 11 novembre à 9h au 15 novembre à 15h. Un débat entre les candidats aura lieu le 11 novembre en soirée.

En tant que v.-p. aux affaires internes, le candidat ou la candidate élu(e) sera principalement chargé(e) de la programmation des activités de l’association ainsi que des communications avec les membres de l’université. C’est par cette personne qu’est issue l’hebdomadaire listserv. Une autre part centrale du poste concerne la promotion du sentiment d’appartenance à McGill ainsi qu’à l’AÉUM. Ainsi, le v.-p. aux affaires internes doit être proche des étudiants, porter une attention particulière à leurs besoins ainsi qu’à leur désirs. Le Délit tient aussi à souligner le rôle particulier de ce poste pour promouvoir la langue française au sein de l’université, via la Commission des Affaires Francophones.


Céleste Pagniello

Étudiante en troisième année en histoire de la musique, Céleste Pagniello est forte d’une expérience de trois ans comme membre exécutive de l’Association des étudiants du premier cycle en musique (MUSA, ndlr). Pour améliorer la communication entre l’AÉUM et les membres de la communauté mcgilloise, elle compte modifier l’interface du liststerv pour le rendre plus attrayant, afin qu’il soit lu d’avantage par les étudiants. Un autre de ses objectifs est la collaboration entre l’AÉUM et les diverses facultés de l’Université, par exemple avec la création d’un calendrier rassemblant tous les événements des facultés pour ainsi renforcer le sentiment d’appartenance au sein de l’Université. Impliquée dans l’organisation du Frosh depuis 2 ans elle entend encore améliorer la réputation de cette semaine d’intégration dans la métropole montréalaise ainsi que promouvoir son développement sécuritaire. Avec le français comme langue maternelle, elle compte promouvoir le bilinguisme à McGill, par exemple en ajoutant le français aux plateformes multimédia de l’AÉUM. Son angle d’attaque serait de rendre les clubs et les services 100% bilingues.


Alexei Simakov

Clairement plus sollicité sur sa page Facebook, Alexei Simakov s’était présenté l’année dernière au poste de Président de l’AÉUM. Il avait perdu ces élections contre Kareem Ibrahim, de peu, à 47,5% contre 52,5%. D’emblée, l’étudiant en quatrième année en Développement International et membre du Parti Conservateur canadien de McGill, semble s’attaquer aux problèmes de l’AÉUM dans son ensemble. Il insinue ainsi que ses finances sont en ruine, qu’elle a perdu le respect de l’administration ainsi que toute confiance de la part des étudiants. Parmi ses nombreuses promesses, on retient une réforme du système électoral, plus de délégation dans l’organisation d’événements de l’AÉUM, une plus grande transparence de la part de l’Association, l’optimisation du processus entourant la publication du yearbook (qui coûterait présentement une fortune à l’association) ainsi que l’amélioration de la liberté d’expression. S’il ne semble pas avoir la même maîtrise du français que son adversaire, Alexei devrait bientôt publier ses idées pour améliorer le bilinguisme à McGill. 

 
Sur le même sujet: