Débat des candidats à l’association étudiante – Le Délit
Débat des candidats à l’association étudiante
Par · 26 mars 2019
Les candidats à des postes éxécutifs ont débattu lundi soir.
Image par Rafael Miró | Le Délit

Le débat des candidats pour les postes exécutifs de l’AÉUM, qui était organisé par le comité électoral de l’organisation, s’est tenu dans l’édifice Leacock ce lundi soir. Le format employé pour le débat soumettait chaque candidat à des questions provenant d’anciens exécutifs, du public et de ses adversaires.

Finance

Les trois candidats en lice au poste de vice-président aux Finances s’entendaient pour dire que la transition bancaire effectuée de la Banque Scotia vers la Banque Royale du Canada constituait un très bon choix à  long terme. Deux candidats, Sam Haward et Ashar Yahya, ont collaboré dans la dernière année avec l’AÉUM, tandis que le troisième candidat, Ahmed Bawany, est un étudiant de première année. Les candidats ont principalement  discuté de  comment rendre le financement des clubs plus facile à gérer. L’un des candidats, Sam Haward, a aussi proposé de rendre plus claires les règles imposées aux clubs, afin d’éviter que ceux-ci se retrouvent par mégarde en situation d’irrégularité.

Affaires internes

Deux candidates s’affrontaient pour le poste de vice-président aux Affaires internes : Sanchi Bhalla et Aadriana Jacob. Le VP aux Affaires internes étant entre autres chargé d’organiser les évènements et les fêtes pour l’AÉUM, toutes deux ont présenté une plateforme fondée sur l’inclusivité. En particulier, les deux candidates ont proposé l’organisation d’évènements sans alcool notamment .

Affaires universitaires

Les deux candidats au poste de vice-président aux Affaires universitaires, Husayn Jamal et Madeline Wilson, ont échangé autour de la meilleure manière de représenter les voix des étudiants auprès de l’Université. Tous deux ont affirmé vouloir aider les étudiants à faire entendre leur voix au lieu de chercher à personnellement représenter tous les étudiants auprès de l’Université. Madeline Wilson a ainsi affirmé qu’elle ne chercherait pas à représenter les étudiants, en cherchant à faire changer les Redmen de nom, et laisserait ce travail à des étudiants eux-mêmes autochtones.

Présidence

Enfin, les deux candidats à la présidence ont échangé autour de questions d’équité, d’efficacité et de communication. Le sénateur Buraga a dit vouloir compter sur le grand nombre de relations professionnelles qu’il dit avoir créé dans le cadre de son travail pour l’AÉUM. Kyle Rubenok, lui, a mis en avant son expérience professionnelle chez Microsoft pour gérer l’association. Questionné sur l’absence de mesures inclusives dans sa plateforme, il a dit vouloir rendre plus accessible le processus de plainte pour les étudiants victimes d’iniquités. Buraga a également évoqué plusieurs projets, notamment celui de créer un nouveau bureau chargé de la communication entre les étudiants et leur syndicat. Il a aussi rappelé son combat pour une semaine d’étude à l’automne, et a dit vouloir prioriser, lors d’un éventuel mandat, la collaboration avec l’Université.

(Afin de pouvoir publier cet article dès le lendemain du débat, nous avons choisi de seulement aborder les courses où plus d’un candidat était en lice. Un article plus long sera publié sous peu sur le site du journal.)

 
Sur le même sujet: