Élections de l’AÉUM – Le Délit
Élections de l’AÉUM
Par · 26 mars 2019
Du 26 au 29 mars, les étudiants de McGill éliront le conseil exécutif de leur association étudiante. Le Délit a posé des questions aux deux candidats à la présidentielle.
Image par Paul Lowry

Bryan Buraga, sénateur de la Faculté des Arts et des Sciences au Sénat de McGill, et représentant de la délégation du Sénat au conseil législatif de l’AÉUM

Iyad Kaghad | Le Délit

Très brièvement, quel est le projet que vous avez le plus à cœur de réaliser si vous deveniez président?

« Le projet qui m’est le plus important est la mise en œuvre d’une semaine de lecture d’automne d’ici à l’automne 2020. En tant que sénateur des arts et des sciences, j’ai représenté l’AÉUM, en parlant avec l’administration de McGill au sujet de cette priorité importante pour les étudiants. Je crois qu’une semaine de lecture d’automne serait possible et en tant que président, je serais le meilleur défenseur des étudiants sur ce sujet parce que j’ai toutes les connaissances nécessaires [notamment  grâce] à mon expérience en tant que président du Comité sur la semaine de lecture d’automne de l’AÉUM. »

Le fonctionnement de l’AÉUM se fait majoritairement en anglais et le nombre de francophones qui y sont élus est généralement peu élevé. Si vous deveniez président, comment comptez-vous vous assurer que les francophones de McGill puissent bien participer à l’AÉUM afin de représenter leurs intérêts?

« Très souvent, la présence des francophones à l’AÉUM n’est pas appréciée. En tant que représentant du caucus du Sénat au Conseil législatif de l’AÉUM, j’ai participé aux débats en français afin de mieux communiquer avec les francophones et en tant que président, c’est quelque chose que j’aimerais encourager encore plus. Comme mesure concrète, je m’assurerais que les documents importants de l’AÉUM soient traduits, particulièrement nos politiques et plans à long terme. Je pense que comme un syndicat étudiant, nous devons être accessibles à tous nos étudiants. »


Kyle Rubenok, président de la CSUS (Computer Science Undergraduates’ Society), Société des étudiants de premier cycle en science informatique

Iyad Kaghad | Le Délit

Très brièvement, quel est le projet que vous avez le plus à cœur de réaliser si vous deveniez président?

« Je pense que le projet le plus important que je voudrais accomplir est la création d’un plan sur 10 ans qui donne une vision à long terme de l’AÉUM. Un plan décennal pour l’AÉUM nous fixera des objectifs à long terme et nous [ne] perdrons pas nos priorités lorsque de nouveaux dirigeants arriveront chaque année. Des projets tels que la rénovation de Gerts, l’achat des bâtiments de la rue Peel, et les autres projets du Master Plan. »

Le fonctionnement de l’AÉUM se fait majoritairement en anglais et le nombre de francophones qui y sont élus est généralement peu élevé. Si vous deveniez président, comment comptez-vous vous assurer que les francophones de McGill puissent bien participer à l’AÉUM afin de représenter leurs intérêts?

« En ce qui concerne la participation des francophones, je pense, une première étape importante est d’assurer que nous avons des traductions de qualité disponibles pour les documents clés. Récemment, l’AÉUM a pris du retard avec des documents tels que la constitution, limitant la participation des étudiants francophones dans leur langue maternelle. »

 
Sur le même sujet: