Conseils aux premières années
Par
5 septembre 2017

« Take it easy et ne prends que 4 cours pour ton premier semestre! Et évite de t’inscrire pour un cours le tout dernier jour de add/drop si tu n’es jamais allé·e aux cours précédents, sinon c’est beaucoup trop intense! On se sent rapidement surpassé·e mais il ne faut pas paniquer, tout le monde est dans le même cas. De plus, c’est toujours plus fun d’avoir un ou deux bons amis pour réviser les examens de mi-session!

Sinon, pour le social, va vers les gens, parle à tout le monde: même dans les couloirs de ta Rez, les gens qui s’assoient toujours à côté de toi (parce qu’on a tous notre place fétiche dans les amphi). Je me suis fait plein d’ami·e·s comme ça durant mon premier semestre et on se voit toujours deux ans après»

Leyla Prézelin, U3, 

Double majeure Sciences politiques et développement international.


«Prends le temps de découvrir toutes les bibliothèques de McGill pour trouver celle dans laquelle tu te sens le mieux et qui n’est pas trop loin d’un point de vente de café, coca, gâteau (en fonction de la drogue de chacun). Ces lieux seront précieux lorsque la température ne te permettra plus de faire tes readings allongé·e sur le lower field

Clayton Lapomme,

 Ancienne éditrice du Délit


«En arrivant à McGill, il est facile de se sentir surmené·e les premiers mois. L’environnement universitaire est probablement complètement nouveau pour vous, et comprendre tous ses impératifs scolaires ou administratif prend un certain temps. Toutefois le temps est une denrée précieuse, d’où la nécessité absolue de correctement tout planifier : choisissez vos cours à l’avance, allez aussi souvent que possible voir les conseillers, soyez certain des conséquences de vos choix sur votre cursus. Une mineure ou une majeure se choisit après moult réflexion.»

Nouédyn Baspin, U2


«Visite la ville en touriste pendant ton premier mois. Va manger des bagels St-Viateur, va au marché Atwater, visite le vieux port, prends le métro jusqu’à Verdun  etc…. Je trouve qu’il est vite facile de s’installer dans ses petites habitudes et de ne jamais quitter le ghetto. Sinon, gare à toi! Tu te réveilleras dans ta troisième année en n’ayant jamais vu autre chose que les trottoirs sales de la rue Saint Laurent, les bâtiments gris de Sherbrooke et les murs de tes salles de classe.»

Mahaut Engerant, U4, 

Majeur en Commerce, mineur en Anthropologie


«Il faut essayer de tirer un maximum de choses de la vie intellectuelle très riche de McGill! Se rendre à des projections, à des débats étudiants, à des conférences académiques, ou encore aller à la rencontre des professeurs sont des expériences très enrichissantes. A contrario, il faut essayer de ne pas se laisser submerger par le travail et essayer de conserver du temps pour faire du sport, des activités extra-scolaires ou du bénévolat. Ça permet de respirer et de prendre du recul!»

Hortense Chauvin, U3

 
Sur le même sujet: