Le chemin vers la lumière
3 avril 2012
Dans une résidence de l’Université McGill, une jeune fille, tout en blanc était dans sa chambre sombre.

Même si il était quinze heures, sa chambre était remplie de noirceur. Ses cheveux noirs reposaient tranquillement sur ses épaules et ses petits yeux étaient pleins d’anticipation. Elle était nerveuse en pensant qu’elle ne pourrait pas être acceptée parmi ses amis qui étaient de différentes origines. C’était sa première année sans la supervision de ses parents qui voulaient seulement qu’elle soit très studieuse afin de devenir vétérinaire. Cependant, maintenant sa mentalité avait changé. Elle voulait faire tout ce qu’elle ne pouvait pas faire avant. À cause de la différence de culture, ses parents ne pourraient jamais comprendre pourquoi ses amis faisaient la fête comme des fous et pourquoi ils n’étudiaient pas comme il le faillait.

Après un moment, elle a décidé de couper court à ses pensées et de sortir de sa chambre avec ses pairs à l’orientation de Frosh. Elle les a suivis dans la rue vers une oasis d’étudiants. Quand elle est arrivée, elle a vu un groupe d’asiatiques. C’était intéressant de voir comment les asiatiques se tenaient dans un coin de la rue bavardant entre eux. Une fille l’a regardée comme un mouton noir, comme si elle était perdue. Ensuite, cette fille s’est approchée avec un grand sourire et à commencer à lui parler en mandarin. Comme elle était mal à l’aise à cause de son incompréhension, l’autre fille est partie avec un clin d’œil compatissant.
Après cette interaction décourageante, elle a erré dans la direction d’un groupe d’étudiants québécois. Elle était un peu intimidée, mais elle a décidé d’approcher une fille souriante aux yeux bleus et aux cheveux rouges. Cette fille s’appelait Sophie Gagnon, et son anglais était fortement teinté d’un accent québécois. Les membres du groupe, Sophie y compris, ont parlé avec elle un petit moment pour finalement poursuivre l’échange dans leur langue maternelle, une langue qu’elle ne pouvait pas comprendre. Son attention a lentement dérivé dans l’oubli si bien qu’elle se sentait seule et vide. Par conséquent, elle a décidé de retourner dans sa chambre sûre, avouant sa défaite.

Elle a succombé à la solitude quand elle était dans son lit ce soir-là. Elle réfléchissait à sa première journée et elle s’est perdue dans ses pensées. Elle croyait qu’elle ne trouverait pas sa place dans les deux groupes. À ce moment-là, elle a trouvé la lumière au bout du tunnel. Elle a compris que son identité n’était pas seulement basée sur les autres mais qu’elle était aussi basée sur elle-même. Elle s’est trouvée elle-même ce soir-là à Montréal, découvrant une paix intérieure de par son identité.

Charmaine Choo, Jocylin (Hsiu-Chi) Fan Chiang, Jennifer Yu, Sin Hyun (Kelsey) Park & Lucia Kim

 
Sur le même sujet:
3 avril 2012
5 avril 2011
3 avril 2012