Brun, blanc et vert
5 avril 2011

Cher Youssef,

Je suis arrivé à l’aéroport de Montréal hier matin avec beaucoup d’excitation. Malheureusement, quand je suis sorti de l’aéroport, j’ai été perturbé car il me semblait que ce pays était une autre planète. C’était horrible, il y avait une couche de neige sur le gazon, dans la rue, sur les arbres, la neige était partout ! Il faisait tellement froid dehors que mon nez et mes oreilles ont gelé en moins de cinq minutes. J’étais dans un état misérable, avec des accès de frissons, alors j’ai décidé d’acheter un manteau plus épais. En route pour le magasin, j’ai vu que tous les gens portaient des vestes plus minces que la mienne, ou ne portaient pas de veste du tout! Il y avait même des filles avec des robes courtes ou des minijupes. Une chose très bizarre était que presque tous les gens portaient des vêtements verts. Je ne comprends pas les personnes ici, je souhaiterais que tu sois ici avec moi pour voir toutes ces choses bizarres.

De plus, la nuit dernière, j’ai quitté mon appartement pour la première fois pour aller acheter quelques produits d’épicerie. J’ai commencé à marcher le long de la rue Sainte-Catherine pour trouver un magasin. Quand je me suis approché d’une rue, Crescent, j’ai entendu un bruit. J’ai continué à marcher, et le bruit est devenu plus fort et plus menaçant. Enfin, j’ai tourné dans cette rue et j’ai vu une mer de vert, c’était exactement comme le matin, tout le monde portait du vert sans aucune raison! J’étais congelé et j’avais trop peur de m’approcher. Dans la foule, les gens criaient, criaient si fort, comme des barbares. Nombre d’entre eux étaient soûls. Les filles n’étaient pas plus couvertes! Elles portaient encore les mêmes robes vraiment trop courtes –elles étaient trop dénudées. J’ai vu un jeune couple s’embrassant ouvertement, sans honte. J’étais tellement étonné par les actions de ce couple. Il me semblait qu`ils étaient trop intimes en public. Je me suis demandé si le couple était marié, mais quand j`ai regardé la main gauche de la fille, elle n’avait pas de bague! Je ne pensais pas pouvoir en supporter davantage alors j’ai immédiatement fait demi-tour pour revenir à mon appartement quand un jeune homme en vert a vomi sur le trottoir en face de moi. J’étais horrifié.

Je suis perdu Youssef. J’étais venu ici avec plein d’espoir et le rêve d’une vie meilleure. Malheureusement, en une journée, tous mes espoirs ont disparu, et j’ai déjà décidé que ma vie serait pire ici que chez nous. Je ne pourrais jamais aimer ce pays comme le mien. Ce pays n’est pas le mien, la terre promise ne me semble pas si promise –elle me semble effrayante. J’ai décidé de rentrer chez nous à Riyad. Je partirai jeudi soir.

À bientôt,

Akbar

Tyler McNaughton, Dalia Goldberg et Fan Liu

 
Sur le même sujet:
5 avril 2011
5 avril 2011
5 avril 2011