Bruxelles à Montréal
18 juin 2017 - Image par Mahaut Engérant
La nouvelle génération de rappeurs belges débarque dans la métropole québécoise.

On le sait déjà, Montréal est le carrefour des artistes francophones en Amérique du Nord. À l’occasion des nombreux festivals qui ont lieu à Montréal au mois de juin, comme le Festival Mural et les Francofolies, ce sont nos compatriotes belges qui sont de passage au Québec. Tout juste un an après leur première performance au Québec en juin 2016, ces artistes représentatifs de cette nouvelle vague du rap belge affirment ainsi leur influence au-delà des frontières de leur royaume.

La venue de plusieurs d’entre eux a été rendue possible grâce à la coordination de la maison de production Smoking Camel, et de l’émission Hip Hop Café radio. 

On y retrouve notamment le duo Caballero et JeanJass, après la sortie de leur dernier projet Double Hélice 2, mais aussi Roméo Elvis et le Motel, ou encore le plus belge des parisiens, Lomepal.

La Poutine, meilleure avec des frites belges?

Tout d’abord, le 9 juin dernier, l’événement « Bruxelles arrive » présentait le duo Caballero et JeanJass partageant la tête d’affiche avec Lomepal. Ces derniers étaient précédés par le rappeur québécois La Hes et le groupe Clay and Friends. Une première partie agréable, bien que tirant relativement sur le long qui a donné naissance à une impatience latente du public. Dès la demie-heure se rapprochant de l’arrivée sur scène de Lomepal, la foule s’est faite plus compacte. L’énergie de celui qu’on peut désigner comme un performer s’est dès lors transmise à la fosse, ne la quittant plus jusqu’à la fermeture de l’établissement. Jean Jass et Caballero ont donc fait leur arrivée devant un public chauffé à blanc, et en ont bien bénéficié. Le public semblait être connaisseur des morceaux du premier et second volet de leur projet « Double Hélice ». Un accueil plaisant et étonnant pour ces derniers, qui ne se produisent que très peu outre atlantique et peuvent aujourd’hui se targuer d’y avoir des fans fidèles.

Ce soir, c’est Roméo Elvis et Le Motel, ainsi que l’Or du Commun qui se produiront dans la même salle. La frite sera t-elle de qualité?

Du rap français au rap francophone

Au programme donc, rap belge, rap québécois, et rap français. Est-ce le début d’un réel dialogue entre les différentes scènes de rap francophones? Dans une entrevue avec le Devoir, Caballero précise « Je pense qu’il y a des parallèles à faire entre la scène rap du Québec et celle de la Belgique» » 

Le duo qu’il forme avec Jean Jass se distingue en effet des grands pans du rap Francais — au sens national du terme. Plus ou moins proches des thèmes abordés par les rappeurs de l’hexagone ( l’argent, le succès, la marijuana en quantité, et les filles), ces derniers l’abordent tout comme Roméo Elvis avec un certain second degré, apportant ainsi leur touche belge. L’accent est réellement mis sur la musicalité et la dimension divertissante du morceau narratif. La langue française est en effet chez certains rappeurs belges mise au service d’un récit: au-delà de leur simple beauté, les rimes ont aussi ici une réelle utilité. A voir, par exemple, le couplet du rappeur Le Dé dans le Grunt 33, spécial bruxelles élaborant sur une sombre altercation finalement amusante entre poissons humanisés.

Cette dimension du rap belge rejoint le travail de certains artistes québécois, à l’image de Dead Obies ou de Fouki, qui usent de la même impression narrative tout en utilisant le slang québécois ou même l’anglais.

Ici, le géant français ne semble plus faire de l’ombre à des jeunes scènes aux talents en expansion.

Pour creuser le sujet, consultez notre édition spéciale rap du 7 Février 2017, en version papier digitalisée,  ou sur notre site internet directement :

http://www.delitfrancais.com/2017/02/07/27543/

http://www.delitfrancais.com/2017/02/08/la-guerre-des-mots/

http://www.delitfrancais.com/2017/02/07/le-rap-cetait-mieux-avant/

http://www.delitfrancais.com/2017/02/07/nouvelle-vague-du-rap-montrealais/

http://www.delitfrancais.com/2017/02/08/comprendre-notre-monde-par-le-rap/

…et beaucoup d’autres!

 
Sur le même sujet: