Microsoft s’implante à Montréal
7 février 2017 - Image par Mahaut Engérant

Montréal fait partie des villes les plus investies dans la recherche pour l’intelligence artificielle à l’échelle internationale. Dans le but d’encou- rager la poursuite de ces recherches innovantes, la compagnie Microsoft s’est proposée d’offrir une somme d’un million de dollar à l’Université McGill.

Une initiative hors du commun

Le président de Microsoft, Brad Smith, accompagné du ministre de l’innovation, de la science et du déve- loppement économique Navdeep Bain, et de Philippe Couillard, pre- mier ministre du Québec, ont an- noncé cette bonne nouvelle le mois dernier. Le but premier est bien sûr d’agrandir les horizons de la compa- gnie et de renforcer sa présence dans la ville stratégique de l’innovation qu’est tranquillement en train de devenir Montréal. Microsoft a pour intention de doubler sa superficie d’ici les deux prochaines années, apportant ainsi une notoriété certaine à son nouveau programme d’intelligence artificielle (IA) et de développement organisationnel nommé Maluuba. Celui-ci a été fondéen 2011 par deux bacheliers de l’Université de Waterloo: Sam Pasupalak et Kaheer Suleman. Maluuba est devenue une entreprise d’intelligence artificielle canadienne conduisant maintes recherches dans le domaine de la résolution de la question générale de l’intelligence artificielle. Leur langage informatisé comprenant la technologie a été adopté par des marques électroniques internationales majeures comme LG et peut être trouvé sur plus de 50 millions de dispositifs expédiant mondialement, dans le domaine du smartphone, et de la smart TV. La compagnie a été rachetée par Microsoft en 2017.

Les chercheurs des universités McGill et de Montréal mènent des travaux de pointe dans ce secteur

Pour étendre son influence, Microsoft a donc offert un don considérable à deux universités montréalaises: UdeM et McGill. Chacune des sommes offertes sera versée sur une durée de cinq ans.

La principale de l’Université McGill, professeure Suzanne Fortier, a tenu à remercier la compagnie: «Nous remercions Microsoft d’investir afin de consolider les forces de Montréal dans le domaine de l’intelligence artificielle ». «Les chercheurs des universités McGill et de Montréal mènent des travaux de pointe dans ce secteur. La collaboration avec un chef de file de l’industrie est essentielle, car elle permet aux chercheurs de trouver les réponses aux questions qui refaçonnent le monde physique, numérique, et biologique.»

Montréal: cœur technologique?

Maluuba, située à Montréal, fait désormais partie de la communauté de chercheurs de renommée internationale dans le domaine de l’intelligence artificielle. À l’heure actuelle, Maluuba travaille avec le Reasoning and Learning Lab de l’École d’informatique mcgilloise, dans le but d’inculquer à des machines la notion de compréhension du langage propre à l’Homme.

Grâce à cet investissement de Microsoft, géant informatique, les étudiants montréalais pourront mettre à profit leurs connaissances afin de permettre à la ville de devenir l’axe premier de l’innovation.

 
Sur le même sujet: