Responsabilité étudiante
6 mars 2012
«C’est votre droit, mais surtout votre devoir de voter.»

C’est le 2 mars dernier que la date fatidique nous a été confirmée: la prochaine assemblée générale de l’AÉFA se tiendra le 13 mars prochain. Si aucune motion n’était encore au menu de ce festin de politique étudiante, soyez assurés que les étudiants de la faculté seront amenés à prendre position sur la décision de tenir une grève générale illimitée (GGI). Présentement, près de 125 000 étudiants au Québec sont en GGI et, comme à son habitude, l’université McGill semble être la dernière grande université à se prononcer sur ce sujet. Je suis d’avis que ce sujet possède une multitude de dimensions, toutes liées les unes aux autres, créant ainsi une toile assez complexe pour rendre la prise de décision de chaque individu assez difficile. Si cette «révolte» populaire demande que l’on se questionne sérieusement sur les «pours» et les «contres», il demande aussi, et nécessairement, un haut taux de participation lors des assemblées générales (dans notre cas, le 13 mars). C’est pour cette raison que je fais un retour sur l’Open Forum qui s’est tenu le 29 février dernier dans le bâtiment du SSMU.

Le but du forum était d’offrir une nouvelle fois aux étudiants la chance de pouvoir partager leurs idées et expériences par rapport à la hausse des frais de scolarité, de pouvoir poser des questions sur les implications que la grève aurait sur le déroulement du trimestre et, finalement, de pouvoir interagir de façon respectueuse et ordonnée. Ayant été au premier rassemblement du groupe Our McGill plus tôt durant le mois de février, et ayant été surpris par le grand nombre de participants à ce moment-là, j’ai été quelque peu déçu de voir si peu de gens durant le forum du 29 février. Le dialogue aurait dû évoluer autour des implications de la grève sur nos cours, nos notes, examens, obtention de diplôme, et ainsi de suite. Celui-ci a malheureusement gravité principalement entre deux individus en particulier, chacun ayant un point opposé l’un à l’autre. L’une s’identifiant comme une étudiante souffrant quelque peu du système actuel (mais possédant, d’après elle, un emploi à temps plein payé à 22$ de l’heure), et d’un autre étudiant vancouverois, critiquant presque à tort et à travers le système économique et politique québécois. Vous imaginez sûrement mieux le débat maintenant. Si je semble très critique du contenu du forum, je le suis encore plus du taux très faible de participation. Certain diront que ce forum ne devrait pas être un indicatif du nombre d’étudiants qui participeront lors de notre assemblée. Soit! Mais laissez-moi en douter, laissez-moi présumer le contraire!

Je finis par ceci: le 13 mars, il faut voter. À tous ceux qui ne savent pas de quel côté ils aimeraient pencher, je vous recommande de faire votre propre recherche ou de discuter avec vos camarades. À tous ceux qui connaissent déjà leur position sur le sujet, je vous vois à l’assemblée. Finalement, à tous ceux qui ne pensent pas que ce vote est important ou qu’il mérite votre attention, je vous mets en garde: suite à la décision qui sera prise, ne venez pas chialer! Cette semaine, le groupe Our McGill tiendra son deuxième rassemblement étudiant pour discuter de sujets relié à la hausse des frais de scolarité. J’aimerais mettre au défi les gens qui se reconnaissent dans le premier, mais surtout, dans le dernier groupe dont je viens de parler. C’est votre droit, mais surtout, votre devoir de voter.