Délier la poésie (Partie 1)

Sélection de poèmes pour conclure la troisième édition du concours.

Alexandre Gontier | Le Délit

Vous trouverez, dans les prochaines pages, les cinq textes finalistes de la troisième édition du concours de poésie organisé par Le Délit. Le·a gagnant·e sera annoncé·e lors de notre édition du 24 novembre et se méritera le recueil de poésie Les univers parallèles de Laurie Bédard, gracieusement offert par la librairie Alire.

***

Angelina Guo

Tu ne sais plus habiter ton corps

le lieu : to burst

ton corps est troué

le vent siffle au travers

chuchote     ce qu’il manque au pli

de ton coude

les îles qui s’y glissent

les absences élargissent tes hanches

tu ne sais plus habiter la ville

lui inventes des passants recousus

ça résonne au-dedans de toi 

et le sel

remonte dans ta gorge

and bursts

into a hollow knot

tu ne sais plus habiter ton corps

sa surface qui s’épluche

ne sais même plus

de quand date ce vent

de quel équilibre

est faite ta tête

même les hommes

qui parcourent tes artères

se plaignent de tes failles

ton toucher osseux

chuchotent 

au creux de ton ventre

    j’entends la mer

    je n’y crois plus 

et tandis que ton coude

s’enroule

autour de leur faim

le lieu se dissipe

ton armure rétrécit

ne laissant sur le lit

qu’une pelure de pomme 

***

Amélie Ducharme

Presque là

sens-tu que 

je fonds sous 

la couette que 

je baigne dans 

ce chaud de 

5 heures 57 

mais il manque 

ton oreiller 

je sais t’habiter 

me sens-tu qui 

sors les doigts puis saisis ce petit toi 

appels récents 

favoris j’ai 

le choix 

de fermer 

les yeux 

et fondre 

allo ? 

à deux pas mais 

me sens-tu 

presque là 

lève la couette et 

tends-moi  

l’oreiller

***

Continuer à la deuxième partie »


Dans la même édition