nous nous sommes baignées dans l’eau

et elle n’existe plus.

Ève-Marie Marceau | Le Délit

Nous vous présentons le premier voème de l’histoire. 

Qu’est-ce qu’un voème ?
Éditorial.

 je suis curieuse de l’intérieur du soleil où tu m’as mise
 je ne me trompe pas sur la chaleur des corps,
 les pays te regardent
 
 nous nous connaissons,
 lucides, arrivées comme une aile,
 sans chapeau ni maison
 (tu ris)
 
 puis ridicule :
 faire attention au rose qui peuple
 nos instants de chiennes libres et d’univers macabres
 nous sommes d’accord sur le néant
 pas d’ancêtre ou s’en foutre
 
 je perce le feuillage par habitude
 nous sommes seules à nous inventer,
 déçues d’être lentes
 
 tu résistes
 ou le paysage te résiste
 tu choisis le retard de la rivière
 il y aura de la pluie pour les autres
 des territoires sans nous
 c’est une question.
 
 je dois sortir de nos immenses,
 enfin,
 je sors des immenses.
 
 mon regard lorsque la route est prise (tu riais, je t’aime),
 promet aux verdures inquiétées
 un réel plein
 d’idéalement fleurs véritables
 
 attentive à la lumière des lacs
 je me rappellerai sans mentir. 

Dans la même édition