Page spéciale COVID-19 – Le Délit
Page spéciale COVID-19
Le Délit propose une page spéciale avec l’actualité du coronavirus.
Image par Parker Le Bras-Brown | Le Délit

 

ACTUALITÉ EN CONTINU

 

Dimanche 5 avril – matin

Cela fait une semaine que les cours ont repris et une nouvelle étape est entamée dans les vies des étudiant·e·s mcgillois·es. Le temps est donc venu de clôturer cette page spéciale COVID-19.

Dimanche 29 mars – matin

Un jour pour la reprise des cours

Après 17 jours d’arrêt, l’Université rouvre ses cours. Cependant, la plupart des activités restent suspendues. Le Délit fait le point sur ce retour extraordinaire au quotidien (s’il peut être nommé ainsi).

Employés: Une part importante du personnel et corps professoral mcgillois a désormais effectué la transition vers le télétravail. Cependant, l’Université a dit dans un courriel envoyé à tou·tes ses étudiant·e·s que « certaines activités indispensables se déroulent encore sur le campus ». Tout·e employé·e doit cependant recevoir une approbation spéciale du COU (Centre des opérations d’urgence) de McGill pour pouvoir travailler sur le campus, et toute activité de travail doit se fier aux protocoles sanitaires les plus strictes pour pouvoir être tenue.

Cours et professorat: Tou·tes les étudiant·e·s de premier cycle ont maintenant reçu des instructions spécifiques de leurs professeurs quant à la logistique de la reprise des cours (Ceux·celles qui n’ont pas reçu de telles instructions sont priés de contacter leurs professeurs immédiatement). Certains départements s’adaptent visiblement avec plus ou moins d’aise à la transition que d’autres. Plusieurs professeur·e·s du département d’économie se sont par exemple vu·e·s obligé·e·s d’annuler les évaluations finales et garder les notes produites jusqu’à présent. D’autres, dans d’autres départements, ont pu remplacer les évaluations finales par des essais à écrire en quelques jours.

Option S/U: En raison des circonstances exceptionnelles, tou·tes les étudiant·e·s, de premier et second cycle, pourront exercer l’option S/U (satisfaisant / insatisfaisant) sur tous leurs cours jusqu’au 20 mai. Les cours avec l’option S/U ne compteront pas pour la moyenne d’un·e étudiant·e mais pourront compter pour les majeures ou mineures d’un·e étudiant·e, ce semestre.

Bus vers Macdonald: La navette qui transite entre le campus du centre ville et celui de Macdonal restera suspendu jusqu’à la reprise des cours, en raison des directives du gouvernement fédéral.

Étudiants internationaux: Le gouvernement fédéral a exempté les étudiant·e·s internationaux·ales et travailleur·euse·s temporaires des restrictions aux frontières. Toute personne venant de l’étranger doit cependant suivre une quarantaine de 14 jours à son arrivée, et McGill dit ne pas pouvoir fournir de logement pendant la durée de la quarantaine. Il est toujours recommandé à tout·e étudiant·e international·e de retourner à la maison si possible, ou sinon, de contacter son consulat pour savoir quels services sont disponibles.

Résidences: Dans un courriel, le Service de logement étudiant et d’hôtellerie (Student Housing and Hospitality Services en anglais, SHHS) prie tout·es les étudiant·e·s de la résidence universitaire McConnell Hall de déménager à New Résidence Hall (NRH) avant le lundi 30 mars à 19 heures. NRH aurait des bains privés, contrairement à McConnell Hall, ce qui assurerait davantage de propreté, et donc, de sûreté pour les étudiant·e·s. Les frais des étudiant·e·s ne seront pas changés pour le mois d’Avril, et ceux·celles-ci bénéficieront d’une compensation de 50 dollars. Les étudiant·e·s d’autres résidences avec des bains en commun feront face à des mesures similaires.

 

Vendredi 20 mars – soir

Un étudiant de McGill testé positif à la COVID-19

Dans un courriel adressé à la communauté étudiante, Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière, a réagi à l’annonce de CBC Montréal selon laquelle un membre de l’effectif étudiant de McGill avait été testé positif à la COVID-19. « Au nom de toute notre communauté, je souhaite à cette personne un prompt rétablissement », a-t-elle déclaré.

Si les lois de protection de la vie privée ne permettent pas de révéler son identité, la principale a indiqué que « les autorités sanitaires ont déjà communiqué directement avec tous ceux et celles susceptibles de l’avoir côtoyée et leur ont indiqué la conduite à tenir ». 

 

Vendredi 20 mars – matin

Pôle bien-être et coronavirus

En raison de la suspension des activités en personne sur le campus, le Pôle bien-être de McGill se voit contraint de prendre des mesures pour limiter la propagation du virus. Dans un courriel consulté par Le Délit, le Pôle explique aux étudiant·e·s ayant des rendez-vous prévus : « nous devons annuler votre rendez-vous précédemment planifié », assurant que « l’équipe du Pôle bien-être travaille fort pour rendre accessible certains services en ligne ». « Certain·e·s clinicien·ne·s pourront délivrer des services limités en ligne à partir de la semaine prochaine », explique le courriel.

En attendant, le Pôle rappelle qu’une ligne spéciale a été mise en place par le gouvernement du Québec pour les questions concernant la COVID-19 ou en cas de symptômes – notamment fièvre, toux, mal de gorge, difficultés respiratoires : 1-877-644-4545

Le courriel rappelle également que Keep.meSAFE est proposé aux étudiant·e·s par l’AÉUM et l’AÉCSUM. Il s’agit d’un service en ligne de consultations de santé mentale  disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7, en téléchargeant l’application MySSP, ou en appelant le 1-844-451-9700 en Amérique du Nord ou le 011-416-380-6578 hors de l’Amérique du Nord. 

Le Pôle « espère commencer à offrir des télé-consultations de santé pour celles et ceux physiquement localisé·e·s au Québec ou pour lesquel·le·s aucune des ressources [indiquées dans le courriel] ne répond à leurs besoins ». « Il sera demandé aux étudiant·e·s d’appeler le 514-398-6017 pour planifier un rendez-vous », ajoute le courriel. Le Pôle demande cependant de « comprendre que tous les types de rendez-vous ne peuvent pas être offerts en ligne »

De son côté, l’AÉUM a publié sur son site un avis de ressources en santé mentale : https://ssmu.ca/blog/2020/03/avis-de-ressources-en-sante-mentale-keep-mesafe/?lang=fr

 

Mercredi 18 mars – après-midi

Fermeture des frontières

Alors que l’Ontario décrétait l’état d’urgence et confirmait un premier décès lié à la COVID-19, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, déclarait mardi dans un communiqué de presse l’interdiction d’entrée d’étrangers au Canada. Seuls les résidents permanents canadiens et les Américains étaient admis aux frontières. De nouvelles restrictions et exceptions ont cependant été annoncées aujourd’hui.

Tout d’abord, les restrictions sur la frontière Canada-États-Unis se sont endurcies. Ce matin, le président américain Donald Trump a annoncé que la frontière entre le Canada et les États-Unis sera « fermée temporairement » aux déplacements « non essentiels ». Justin Trudeau confirmait la nouvelle, quelques minutes plus tard, devant sa résidence d’Ottawa. Dans un bref tweet, Donald Trump affirmait que le commerce ne serait pas affecté par la nouvelle mesure. 

Bill Blair, ministre de la Sécurité publique du Canada, a par ailleurs annoncé que les étudiants internationaux et les travailleurs avec visa vont avoir l’autorisation de remettre les pieds au Canada, malgré l’annonce initiale de Justin Trudeau.

Ces mesures s’inscrivent dans une tendance mondiale de restrictions sur les déplacements, alors que l’UE a fermé ses frontières, suite à l’annonce du président français Emmanuel Macron, lundi soir, d’interdire l’entrée d’étrangers dans son territoire. La Suisse a elle-même appliqué des restrictions sur les vols venant de certains pays européens : l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie sont les premières visées, cette dernière ayant enregistré 475 décès en 24 heures, le pire bilan enregistré dans un seul pays en une journée. Sur la même période, le Québec a enregistré un premier décès sur son territoire, avec 94 cas de contagion confirmés.

 

Mercredi 18 mars – matin

Message des résidences

Dans un courriel à tous·tes les étudiant·e·s en résidence universitaire, le Service de logement étudiant et d’hôtellerie (SHHS, Student Housing and Hospitality Services en anglais) de l’Université McGill exhorte ces étudiant·e·s à « retourner à la maison aussitôt que possible si cela est possible » en raison de la pandémie de la COVID-19. 

SHHS poursuit avec cela l’effort à l’échelle de l’Université de minimiser le nombre de personnes sur ses campus. Dans le courriel, SHHS insiste que les étudiant·e·s n’auront plus besoin d’être physiquement sur le campus pour la durée du semestre, affirmant qu’il n’y aura plus de cours ni d’évaluations finales en personne. qui pourront, selon l’Université, être faits de la maison.

Pour les étudiant·e·s qui ne peuvent pas retourner à la maison – plusieurs frontières nationales et continentales ayant été fermées cette semaine – SHHS recommande pratiquer la distanciation sociale autant que possible, dans l’attente de nouvelles informations.

 

Lundi 16 mars – après-midi

Confirmation de l’Université

Sur la page Facebook McGill University, l’Université assure qu’il « n’y aura aucun examen final en personne » et que « la session [Hiver 2020] ne sera pas prolongée ». L’Université prévoit publier son plan d’action pour les évaluations d’ici fin mars.

 

Dimanche 15 mars – soir

Transition en ligne

Dans un communiqué sur la page Facebook McGill University, le vice-principal Chris Buddle déclare que « tous les cours qui peuvent être tenus en ligne » seront exclusivement « tenus en ligne » après les deux semaines d’annulation des cours. « Notre but, » ajoute-t-il, « est d’explorer exhaustivement les opportunités pour s’assurer que les évaluations finales ne seront pas tenues en personne ». L’Université affirme comprendre que la transition en ligne n’est pas possible pour tous les cours, mais assure que toutes les options sont en train d’être explorées.

Dans un courriel envoyé quelques heures plus tard à tous·tes ses étudiant·e·s, par ailleurs, l’Université confirme aussi que toute activité de recherche « non essentielle » est suspendue pendant la durée de fermeture. Davantage de détails seront transmis par les doyens des facultés individuelles.

Toutes les bibliothèques de l’Université McGill, de plus, « seront fermées jusqu’au 30 mars », selon le courriel. Les plateformes en ligne des bibliothèques demeureront cependant opérationnelles. Il en sera de même pour les services de consultation, ouverts en ligne du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.                                                                                                                                                                                

L’Université déclare finalement la possibilité de prolonger cette période d’arrêt, selon les futures directives des gouvernements provincial et fédéral.

 

Dimanche 15 mars – matin

Deux semaines d’arrêt

Dans un courriel envoyé à tous·tes ses étudiant·e·s le samedi soir (la version française a été envoyée dimanche matin), le premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante), Fabrice Labeau, clarifie les conséquences de la fermeture des écoles annoncée deux jours plus tôt.

L’Université McGill suspend « tous les cours, cours en laboratoire, examens et autres évaluations pour une période de deux semaines, à l’exception de la soutenance de thèse ». En ce temps, l’Université travaille déjà à une transition vers des cours en ligne, et la communication de détails spécifiques à chaque cours est à la discrétion des enseignants.

L’Université « demeurera opérationnelle pendant ces deux semaines, mais n’offrira que les services essentiels sur ses campus », précise le courriel. De nombreux services, tels que les services alimentaires et les services de navette, seront maintenus mais avec des horaires limités. Les compétitions sportives mcgilloises sont, quant à elles, annulées. Les différent·e·s travailleur·euse·s de l’Université recevront des instructions de leurs supérieur·e·s. Cela étant, tous·tes les employé·e·s des unités universitaires et administratives, y compris les employé·e·s occasionnel·le·s, qui avaient du travail prévu pour ces deux semaines, seront payé·e·s, qu’ils·elles travaillent finalement ou non.

Plusieurs services de santé sont disponibles en ligne. Maple permet aux étudiant·e·s d’obtenir une consultation virtuelle avec un médecin. Keep.meSAFE, créé en partenariat avec l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM) et l’Association des étudiants aux cycles supérieurs de l’Université McGill (AÉCSUM), offre un soutien en santé mentale avec des « services professionnels de counseling par téléphone ou clavardage en plus de 60 langues ».

 

Samedi 14 mars – après-midi

Prolongation du week-end

Dans un courriel à tous·tes ses étudiant·e·s, l’Université McGill annonce qu’elle suspend toutes les activités prévues le lundi 15 mars. L’annonce vient suite aux directives du gouvernement du Québec, qui continue d’évaluer la gravité de la situation dans la province. 

Même si le nombre de cas de COVID-19 recensés au Québec — 22 jusqu’à présent — reste bien inférieur à celui d’autres régions du monde, le gouvernement de François Legault s’est montré préventif, interdisant toutes les visites dans les CHSLD, les hôpitaux et les résidences pour personnes âgées. Il s’agit là de protéger les populations les plus vulnérables à la pandémie.

 

Vendredi 13 mars – après-midi

Mesures nationales

Lors d’une conférence de presse, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé les mesures provisionnelles du gouvernement, notamment concernant les voyages entre le Canada et l’étranger. Les mesures sont pour l’instant surtout indicatives et pour la plupart non contraignantes. Les Canadien·ne·s doivent annuler ou reporter tout voyage dit « non essentiel » à l’étranger, selon Justin Trudeau. D’autre part, il est conseillé à tous les voyageur·euse·s revenant de l’étranger de se placer en quarantaine volontaire. Les voyageurs revenant d’Italie, d’Iran, ou de la région chinoise de Hubei doivent quant à eux obligatoirement demeurer en quarantaine.

Les événements de plus de 250 personnes sont annulés dans tout le pays, pendant que les musées nationaux ferment et que Cineplex réduit le nombre client·e·s admis·e·s dans ses cinémas pour minimiser les risques de contamination. Les ligues de sports au sein de McGill annulent aussi leurs événements sportifs jusqu’à nouvel ordre de l’Université. 

 

Vendredi 13 mars – matin

Fermeture des écoles

Après un jeudi de préoccupations croissantes, le premier ministre du Québec, François Legault, annonce, le vendredi 13 mars, que les écoles, cégeps, et universités seront fermés pour deux semaines. La réouverture est actuellement prévue au 30 mars 2020. 

Tous les déplacements étudiants à l’extérieur du Canada à des fins de stages, d’échanges étudiants, de programmes de mobilité internationale, de compétitions ainsi que colloques ne sont plus autorisés jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, à compter du 12 mars, tous les établissements d’enseignement sont dans l’obligation de surseoir à l’accueil d’étudiants provenant de pays étrangers et ce, jusqu’à nouvel ordre.

 

Jeudi 12 mars – soir

Annulation des cours vendredi

L’Université McGill envoie un courriel à tout·e·s ses étudiant·e·s pour annuler les cours du vendredi 13 mars, dans l’espoir de pouvoir évaluer la situation au Québec plus en profondeur. Par ailleurs, l’Université annule, jusqu’au dimanche 15 mars, « tous les événements prévus sur ses campus et susceptibles d’attirer plus de 250 personnes ».

« Les autres activités des campus se poursuivront normalement le vendredi 13 mars », peut-on lire sur le courriel. Les employé·e·s de l’Université sont invité·e·s à travailler à domicile si l’un des critères suivants s’applique à eux‚elles :

  • Ils·elles présentent actuellement des symptômes de rhume ou des symptômes pseudogrippaux, qu’ils·elles reviennent de voyage ou non;
  • Ils·elles sont revenu·e·s d’un voyage à l’étranger le 12 mars ou passé cette date;
  • Leur supérieur·e estime qu’ils·elles peuvent s’acquitter de leurs fonctions à la maison.

 

Jeudi 12 mars – après-midi

Premier cas confirmé au CUSM

« Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) annonce un premier cas de COVID-19 confirmé dans l’un de ses sites », selon le site internet du CUSM. Un jeune adulte est en isolement.

La personne revient à Montréal d’un voyage en Europe. Elle s’est présentée à l’urgence avec des symptômes des voies respiratoires, et les résultats du test effectué ont prouvé être positifs pour le COVID-19.

« Tous les médecins, infirmières et autres employés du CUSM qui auraient pu être en contact avec la personne ont été contactés. Comme toutes les précautions appropriées ont été prises, il n’a pas été demandé à ces membres du personnel de rester chez eux. »

Le ministère de la Santé et des Services sociaux et la Direction de la santé publique du Québec ont immédiatement été informés. Une enquête sur les voyages et les déplacements de cette personne avant son retour au Canada, ainsi qu’à Montréal, est entamée.

 

RISQUES ET DIRECTIVES

 

Les risques du virus 

Le risque de contagion augmente aujourd’hui au Canada alors que le Québec a dépassé la centaine de cas recensés. Les risques de maladie grave varient cependant selon les tranches d’âge et les conditions médicales préexistantes des individus.

Alors que la fermeture des établissements scolaires, notamment des garderies, peut préoccuper certains parents, le directeur de la Santé publique québécoise, Horacio Arruda, assure que la raison « n’est pas parce que les enfants sont à risque de maladies plus importantes ». Il rappelle qu’aucun cas de mortalité d’enfant liée au COVID-19 n’a été recensée jusqu’à présent, « même pas [en] Chine », où le nombre de cas est le plus grand. 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) assure aussi que le virus ne semble pas affecter les plus jeunes. « Les personnes plus âgées ou celles avec des conditions médicales préexistantes (pression sanguine haute, maladie du cœur, maladie du poumon, cancer ou diabète) semblent développer des conditions graves plus souvent que d’autres », peut-on lire sur leur site internet. Dans une conférence de presse, le premier ministre québécois François Legault assure que le taux de mortalité est beaucoupe plus  faible chez les jeunes. Selon les données récoltées à partir de l’expérience en Chine, le taux de décès serait à 0,2% chez les 30-39 ans, mais à 8% dans la tranche des 70-79 ans.

Pour une liste (en anglais) de questions-réponses communes, l’OMS propose le site: Q&A on coronaviruses (COVID-19) 

Pour une liste détaillée des conditions préexistantes susceptibles d’augmenter le risque de maladie grave suite à un contact avec le COVID-19, le Ministère français des Solidarités et de la Santé propose le site: Coronavirus : qui sont les personnes fragiles 

 

Gestes à éviter

L’OMS et les gouvernements mondiaux proposent quelques gestes à éviter pour minimiser le risque de contagion.

Fumer : le COVID-19 affecte le système respiratoire, et fumer peut représenter un fardeau pour un système respiratoire qui combat le virus.

Prendre des antibiotiques : Les antibiotiques ne marchent pas sur les virus, ils n’agissent que sur les infections bactériennes. Le COVID-19 est causé par un virus, d’où l’inefficacité des antibiotiques.

Porter plusieurs masques sanitaires : L’OMS ne conseille les masques que pour les personnes qui présentent des symptômes (notamment la toux) ou qui accompagnent quelqu’un qui est susceptible d’avoir le virus. Il y a une pénurie mondiale de masques sanitaires. Il est conseillé à toute autre personne de limiter l’usage de masques et de se laver les mains fréquemment.

Poignées de main : Serrer la main d’autrui est la façon la plus facile de transmettre le virus. Donner des câlins – malheureusement – est aussi à éviter. Pour des alternatives aux poignées de main, voir: Footshakes and elbow bumps: new coronavirus greetings 

Se toucher le visage : La main est la partie du corps la plus susceptible de rentrer en contact avec le COVID-19. Se toucher le visage avec la main maximise donc les chances de pénétration du virus dans le corps, que ce soit par la bouche, le nez, ou les yeux.

 

Mesures préventives

Les experts recommandent certaines mesures pour éviter, ou du moins, diminuer le risque de propagation du COVID-19.

Distancement social : les gouvernements mondiaux ont pris plusieurs mesures pour favoriser le distancement social, s’agissant de minimiser les sorties non essentielles aux espaces publics et d’éviter l’approchement ou contact physique avec d’autres individus.

Se laver les mains : se laver les mains avec du savon pendant au moins 20 secondes est la façon la plus efficace de détruire et éliminer le virus de ses mains. (Explication bientôt à venir)

 

Pour une conférence de presse comique du premier ministre néerlandais, Mark Rutte, voir: https://youtu.be/z9NTZp08yLo 

Pour un article hilarant du McGill Nightly sur l’annulation des cours (en anglais), voir: McGill Grants Two Back-to-Back Reading Weeks to Compensate for Fall Semester 

 

Pour la page spéciale COVID-19 de l’Institut Pasteur avec des informations scientifiques plus précises à propos du COVID-19, voir: https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/coronavirus-wuhan#cause 

 

Le Délit continuera de renouveler l’actualité étudiante concernant le coronavirus.

 

 
Sur le même sujet: