Nareg Apelian renvoyé de McGill – Le Délit
Nareg Apelian renvoyé de McGill
Par · 19 mars 2019
Le professeur en médecine dentaire a été reconnu coupable d’agression sexuelle.
Image par Capucine Lorber | Le Délit

Mise en garde: Cet article traite d’agressions sexuelles.

Le docteur Nareg Apelian a été renvoyé au début du mois de l’Université McGill après avoir été reconnu coupable d’agression sexuelle envers une étudiante. Apelian occupait le poste d’assistant professeur de la Faculté de médecine dentaire depuis juin 2014. Il était le directeur du programme d’éducation permanente de médecine dentaire (Director of Continuing Dental Education en anglais, ndlr) et est aussi dentiste dans un cabinet en dehors du campus.

Des suspicions évidentes

L’on a témoigné , lors de l’année académique 2017-2018, d’une vague de prise de parole révélant des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles commises par des professeurs de différentes facultés de McGill envers des étudiantes. Dans un fil de discussion Reddit, le groupe anonyme ZeroTolerance avait publié la liste des professeurs accusés ; le nom de Nareg Apelian y apparaissait.

Le 14 décembre 2017, CBC publiait un article dans lequel était recueilli le témoignage d’une étudiante de 21 ans, racontant un acte d’agression commis par le dentiste en novembre 2016.

Elle avait été sa patiente pendant deux ans, et ce fut lors d’un rendez-vous médical qu’elle fut agressée, et ce, dans son cabinet situé en dehors du campus. Son récit est glaçant : il relate tous les détails de l’agression par le docteur Apelian. Elle porta plainte directement après l’agression auprès de McGill, de la police de Montréal et de l’Ordre des dentistes.

Un renvoi délayé

Durant la première semaine du mois de mars, l’Ordre des dentistes du Québec a reconnu Apelian coupable. Les sanctions qui seront appliquées sont encore incertaines, mais il pourrait être interdit de pratique pour cinq ans.

Nareg Apelian soutient qu’il est innocent et dit regretter que la victime ait interprété ses gestes ainsi. McGill avait clos l’enquête interne à ce sujet en janvier 2017, après quoi il fut autorisé de pratiquer à nouveau au sein de la faculté. Ce n’est donc qu’après le verdict de l’Ordre que l’Université a choisi de le renvoyer.

 
Sur le même sujet: