De la Faculté de droit au cabinet – Le Délit
À la uneSuite au référendum sur les «Redmens», la direction de McGill consent à changer le nom de ses équipes sportives.
De la Faculté de droit au cabinet
Par · 22 janvier 2019
D. Lametti devient ministre de la Justice suite au remaniement du gouvernement Trudeau.

David Lametti, professeur à la Faculté de droit de McGill, accède au ministère de la Justice à la faveur du plus récent remaniement ministériel du gouvernement Trudeau. Il faut dire que la main du premier ministre a été quelque peu forcée suite au départ inattendu de Scott Brison du Conseil du Trésor ; c’est son deuxième remaniement en moins de six mois, à neuf mois des élections. Prof. David Lametti vient remplacer Jody Wilson-Raybould, affectée quant à elle au plus petit ministère des Anciens combattants.

Qui est David Lametti?

Ancien étudiant à la Faculté de droit de McGill, il a entrepris des études juridiques à Yale puis à Oxford avant de revenir à son alma mater pour y enseigner. C’est là qu’il s’est fait reconnaître pour son expertise marquée dans les domaines de la propriété privée et de la propriété intellectuelle.

Reconnu pour sa rigueur et sa grande expérience, il y est professeur pendant près de deux décennies avant de se lancer en politique en 2015, année où il est élu dans la circonscription de LaSalle-Émard-Verdun. Le doyen de la Faculté, Prof. Robert Leckey, n’avait d’ailleurs que de bons mots à lui adresser pour célébrer son nouveau poste au ministère de la Justice, tenant du même coup à rappeler à tout un chacun qu’il détenait toujours son poste de professeur, bien qu’il soit temporairement absent à la Faculté.

Un coup de dé bien calculé

Ce sera donc sur un juriste très expérimenté que Justin Trudeau pourra compter pour s’occuper des dossiers du ministère de la Justice. Mais plus qu’une bonne nomination, c’est un coup stratégique que le premier ministre tente de jouer. À neuf mois des élections, l’addition d’un siège pour le Québec, un neuvième au sein du cabinet ministériel, aidera sans doute à charmer les électeurs·rices québécois·es, auprès desquel·le·s le Parti libéral espère faire des gains pour compenser la grogne qui s’élève dans l’Ouest compte tenu des événements entourant l’achat du pipeline Trans Mountain.

C’est sans parler du fait que les dossiers actuellement importants à la Justice sont particulièrement préoccupants pour plusieurs Québécoises et Québécois, et que le gouvernement Legault nouvellement élu pourrait invoquer la clause dérogatoire pour interdire les signes religieux.

David Lametti hérite donc, outre son poste d’éventuel interlocuteur avec le gouvernement Legault, de dossiers importants, comme par exemple la nouvelle Loi sur le cannabis,  où des ajustements sont encore nécessaires et souhaitables pour plusieurs. On peut aussi noter la taxe sur le carbone, la réforme du droit pénal, ainsi que la loi encadrant l’aide médicale à mourir, qui a fait beaucoup de bruit dans la foulée de l’affaire Audrey Parker, car elle est jugée trop restrictive. Le cas de cette femme touchée par un cancer du cerveau avait fait couler beaucoup d’encre l’automne dernier, alors qu’elle lançait un cri du cœur, protestant qu’elle perdrait la capacité mentale requise pour recevoir l’aide médicale à mourir le moment venu.

David Lametti hérite donc de dossiers importants, comme […] la nouvelle Loi sur le cannabis […] la taxe sur le carbone, la réforme du droit pénal, ainsi que la loi encadrant l’aide médicale à mourir

Il semble donc pertinent de rappeler que le Professeur Lametti avait voté contre le projet de loi en 2016, considérant lui aussi sa procédure comme étant trop restrictive. Sa nomination au ministère de la Justice ouvre donc la porte à, et peut faire espérer, un intérêt renouvelé pour une modification de la loi, ce que sa prédécesseure n’avait pas souhaité faire.

Quelques changements mineurs

Outre la nomination de David Lametti au ministère de la Justice, plu- sieurs autres changements, bien que mineurs, ont été effectués au Conseil des ministres :

– Jody Wilson-Raybould, nouvelle ministre des Anciens combattants, anciennement ministre de la Justice

– Jane Philpott, nouvelle présidente du Conseil du Trésor, anciennement affectée aux Services aux Autochtones

– Bernadette Jordan, nouvelle ministre du Développement économique rural.

– Seamus O’Regan, nouveau ministre des Services aux Autochtones, aupa- ravant ministre des Anciens combattant

 
Sur le même sujet: