Faire pousser de l’herbe à McGill – Le Délit
Faire pousser de l’herbe à McGill
Par · 21 mars 2018
L’Université McGill offre désormais un diplôme en production de cannabis.

La légalisation du cannabis à usage récréatif, prévue pour l’été 2018 au Canada, a donné naissance à un cursus universitaire proposé par l’Université McGill. La proposition de cette formation par la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement a pour but de former les futurs professionnels de l’industrie du cannabis. En effet, si cette industrie ne fait qu’émerger, sa main d’œuvre hautement qualifiée dépassera le nombre de 10 000, voire 100 000 spécialistes dans les années à venir. 

Une plante mystérieuse

La Dre Anja Geitmann, doyenne de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université annonce que deux ateliers spécialisés auront lieu les 1er et 2 mai 2018 pour donner une vue d’ensemble des besoins de l’industrie du cannabis. L’horticulture et la chimie sont notamment à considérer avec attention. Pour utiliser le cannabis à des fins médicinales, sa culture et l’extraction de ses différents composants sont à étudier de façon approfondie. Si à McGill, des spécialistes en chanvre dont déjà présents précise la Dre Geitmann, le cannabis (similaire au chanvre) comprend du THC (tétrahydrocannabinol, ndlr) et des composés chimiques spécifiques qui rend son étude urgente.

Un an de certificat

C’est pourquoi le programme que propose McGill envisage de former les étudiants en collaboration avec l’industrie de production. La formation ne sera pas un baccalauréat classique, mais plutôt un certificat professionnel d’un an pour des étudiants déjà qualifiés dans un domaine familier et désirant se spécialiser dans le cannabis. Elle n’est donc pas ouverte à n’importe quel profil mais aux personnes ayant un baccalauréat en biologie ou en horticulture. Ce nouveau cursus débutera en janvier 2019 et le premier diplôme de ce certificat professionnel en culture du cannabis sera donné à la fin de l’automne 2020. Les cours seront donnés aussi bien par des professeurs de l’Université que par des conférenciers invités.  L’industrie du cannabis commence à prendre de plus en plus d’importance au Canada. Andrée St-Cyr, directrice des ressources humaines à Hydropothecary, un fournisseur certifié de cannabis médical, souligne que bien que son entreprise compte 110 employés aujourd’hui, ils devraient être au nombre de 300 d’ici début 2019. Enfin, pouvoir être certifié en production de cannabis prouve que cette production devient banale  et ne peut plus demeurer souterraine, insiste Adam Greenblatt, responsable marketing de Tweed, un autre fournisseur de cannabis. «Il y a une demande grandissante pour une éducation certifiée», explique-t-il.

 
Sur le même sujet:
16 février 2016
8 septembre 2014