Un budget autour de l’autodétermination et la science – Le Délit
Un budget autour de l’autodétermination et la science
Par · 3 mars 2018

Le budget prévu par le gouvernement fédéral pour 2018-2019 s’inscrit dans la continuité des deux précédents du gouvernement Trudeau. Il a été présenté mardi 27 février par Bill Morneau, ministre des Finances.

Les libéraux se sont engagés à améliorer la qualité de vie des autochtones, avec 4,1 milliards de dollars prévus à cet effet, mais aussi à assurer leur autodétermination –613 millions de dollars y seront consacrés, afin de tenter d’éliminer leur statut de citoyen·ne·s, et de leur donner plus d’autonomie politique. En ce qui concerne ces premières mesures, l’accent sera mis principalement sur l’accès à la santé, au logement, et à l’eau potable.

C’est aussi 3,8 milliards de dollars au cours des cinq années à suivre qui seront consacrés à la science et à la recherche, dans le but d’affirmer la place du Canada au sein de la communauté scientifique mondiale, ce qui représente une somme assez conséquente. De plus, le gouvernement n’est pas resté indifférent face à la crise des opioïdes; 231 millions de dollars pour les cinq ans à venir seront alloués afin de pallier cette crise, notamment en équipant les agents frontaliers afin qu’ils puissent intercepter le fentanyl entre autres drogues avant qu’elles ne soit mise en circulation sur le territoire Canadien.

Cependant, la Coalition pour la culture et les médias et la Fédération nationale des communications (FNC, ndlr) estiment que les prévisions d’Ottawa, à savoir 10 millions de dollars par an pour des médias locaux dans des régions mal desservies restent bien loin des besoins réels, ce qui pourrait fragiliser encore certains médias plus vulnérables.

En ce qui concerne la situation dans son ensemble, le déficit est de 18,1 milliards de dollars pour cette année. Cependant, Bill Morneau vise une optimiste réduction , dans le but de réduire le déficit de 5,8 milliards de dollars d’ici 2022. Il est important de mentionner que la totalité de la dette canadienne, s’élevant à 651,5 milliards de dollars, représente plus de 30% du PIB. Le Canada est le 16pays le plus endetté au monde, bien plus que son voisin américain. Cette dette a d’ailleurs été considérablement accrue au cours de ces 30 dernières années. Auparavant, les dépenses d’immobilisation étaient les principales causes de la dette, mais cela a été étendu après les années 1970.

 
Sur le même sujet: