Le budget, toujours le budget
3 février 2015 - Image par Éléonore Nouel
Anthony Masi et Jonathan Bouchard invités au conseil législatif de l’AÉUM.

Les conseillers et membres de l’exécutif de l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM) ont reçu le vice-principal exécutif, M. Anthony Masi ainsi que M. Jonathan Bouchard, président de la Fédération des étudiants universitaires du Québec (FEUQ) au conseil législatif du jeudi 30 janvier.  Le conseil a été aussi l’occasion de débattre sur plusieurs sujets dont l’ajout d’un représentant pour l’école d’environnement et une modification des lois électorales de l’AÉUM.

Tous contre l’austérité

Le conseil a débuté sur une présentation du vice-principal exécutif  au sujet des avancés liées au plan ASAP 2012: Achieving Strategic Academic Priorities. Le vice-principal Masi a souligné à quel point il était difficile pour l’Université de planifier son budget à long-terme alors que le gouvernement du Québec ne cesse d’effectuer des coupes dans le financement des universités. Questionné sur une possible dérégulation des frais de scolarité pour les étudiants internationaux, le vice-principal exécutif a réitéré l’appui de McGill pour ce changement. Selon lui, cela permettrait d’augmenter les revenus de l’Université d’environ 7 millions de dollars par année. Par ailleurs, le vice-principal rappelle que cette somme – qui représente 1% du budget annuel de l’Université – est bien inférieure aux coupes imposées par le gouvernement. Il affirme aussi que dans certaines facultés comme celle des Arts, les étudiants ne subiront aucune augmentation de leurs frais de scolarité.

Le second invité, Jonathan Bouchard, président de la FEUQ, a donné une courte présentation au sujet de la Fédération. Invité par les membres exécutifs de l’AÉUM, il a d’abord tenu à affirmer que la FEUQ ne partage pas l’opinion de l’Université McGill au sujet de la dérégulation, mais n’en a pas plus dit sur le sujet. La présentation portait plutôt sur le fonctionnement de la FEUQ et les actions posées par la fédération. M. Bouchard a souligné l’importance de la FEUQ sur la scène politique et son pouvoir d’influence auprès du gouvernement. M. Bouchard a promis l’annonce d’un évènement majeur sous peu afin de faire pression sur le gouvernement par rapport à ses politiques d’austérité. Bien que la FEUQ ait une affinité politique avec le Parti Québécois, M. Bouchard a tenu à préciser que la fédération n’a aucune allégeance envers un parti en particulier. Comme l’Association étudiante des cycles supérieurs de l’Université McGill (AÉCSUM) est membre de la FEUQ, son v.-p. aux affaires externes Julien Ouellet était présent au conseil et a été questionné sur son expérience avec la fédération. Selon lui, sans la FEUQ, il ne serait pas possible pour l’AÉCSUM d’avoir une voix au niveau national.

Motions adoptées

Après le passage des invités, les membres du conseil ont discuté de l’ajout d’un siège de représentant pour l’école d’environnent. Le conseil a aussi approuvé par motion la soumission d’une question au référendum d’hiver pour l’ajout d’un nouveau frais de 2$ par semestre par étudiant à temps plein membre de l’AÉUM pour financer le projet ECOLE, une association qui visera à favoriser un mode de vie respectueux de l’environnement à McGill.  Une autre question pour le référendum d’hiver, celle-ci au sujet du renouvèlement des frais pour le fond de bourses d’accès de l’AÉUM, destiné aux élèves en difficulté financière, a aussi été approuvée. Enfin, une motion pour modifier les règlements électoraux et référendaires a été adoptée.

 
Sur le même sujet: