Gnossienne
7 février 2017 - Image par Mahaut Engérant

Soleil
Lumière
Éveil
Portuaire
Mer Agîtée

Le Zéphyr tanguait sous l’influence de la houle. Il parvenait cependant à maintenir une cadence régulière, répétitive, éternelle. Il était prisonnier de cette mer qu’il ne parvenait pas à apprivoiser. Vue de la digue, qui elle était baignée de soleil et d’harmonie, la scène semblait surréelle. C’était la coexistence entre tempête et chaos d’un côté, paix et calme de l’autre. Je voyais cette tempête, mais j’y étais étranger. Je ressentais l’univers paisible dans lequel j’évoluais, mais je ne le vivais pas dans sa totalité.

J’étais captif de cette frontière, qui m’empêchait d’aller dans un univers au détriment de l’autre. Tout comme le Zéphyr ne pouvait sortir de la tempête, j’étais condamné à rester dans cet entre-deux. Était-ce là l’annonce d’un choix à faire?

J’étais enfermé dans cet instant immuable, sur la digue sereine, en face du grand bleu déchaîné. J’étais paralysé, impuissant aux mains de ces forces contraires. J’étais condamné à rester spectateur de ce spectacle sublime.

Le Zéphyr continuait de lutter face à l’océan déchaîné. La bataille était serrée, mais au prix d’un effort, le voilier parvint à se détacher du joug des flots furieux. Triomphant de son combat, il continua dans sa lancée vers le large. La voile redressée, le drapeau hissé, il était prêt à accueillir sous sa coque les vagues éternelles. Je le regardais peu à peu s’éloigner tandis que le ciel se couvrait, et que des gouttes de pluie commençaient à tomber sur la digue.

Partir
Voguer
Franchir
Migrer
Barrer vers l’Est

 
Sur le même sujet:
14 février 2017
31 janvier 2017
20 octobre 2016