Le marché boursier pour les nuls
25 octobre 2016 - Image par Mahaut Engérant

La croyance populaire veut qu’il faut avoir des millions de dollars et être un expert en finance d’investissement pour faire du profit dans le marché boursier. Cependant, grâce à nos conseils, même les néophytes pourront se lancer  dans l’univers des marchés financiers.

1. Se tenir informé

Le marché boursier change régulièrement, rapidement et dangereusement. Il est donc impératif de s’informer sur les développements de l’économie, du marché, et des finances des compagnies et des industries. Il existe des sources adaptées comme The Financial Times, Reuters, ou encore The Wall Street Journal et la section financière du New York Times. Il faut s’assurer de lire des sources qui sont populaires, car  être aussi informé que ses compétiteurs est précieux.

2. Connaître ses investissements

Si l’on connaît une industrie, ou l’on a une familiarité avec une compagnie, il faut capitaliser cette connaissance. Pour construire un portefeuille fort, étudier les industries dans lesquelles on investit peut se révéler primordial. C’est un principe que les meilleurs investisseurs adoptent. Sans connaître l’industrie, il est impossible d’être préparé pour les nouvelles et les surprises que nous réservent les compagnies et l’économie. Le célèbre investisseur Warren Buffett refuse d’investir dans les banques détenant trop de produits financiers dérivés, car il ne les comprend pas totalement (et il ne pense pas que les banquiers ne les comprennent non plus).

3. Pratiquer

Internet rend la pratique de l’investissement incroyablement facile. Il y a des sites web comme wallstreetsurvivor.com qui permettent de construire des portefeuilles virtuels sans payer. C’est une opportunité idéale pour acquérir de l’expérience avec le marché boursier et développer une stratégie de finances. Une bonne démarche est d’identifier à quelle catégorie d’investisseur on appartient avant de commencer à investir dans le vrai marché.

4. Diversifier ses investissements

Il ne faut pas limiter ses investissements à une seule compagnie ou industrie. Pourquoi? Considérons American Airlines (AAL, en bourse), la plus grande compagnie aérienne aux États-Unis: si un individu avait acheté cette action il y a cinq mois, les perspectives de profit auraient été superbes. Ceci est vrai pour toutes les compagnies de l’industrie aérienne. Cependant, avec l’annonce de la limitation de l’approvisionnement en pétrole par l’OPEP, les cours en bourse dans cette industrie ont chuté. Tout investisseur qui dépendait seulement d’AAL a subi une perte considérable. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais il sert à bien illustrer un point: la diversification efficace limite le risque.

5. Se méfier des positions courtes

La vente à découvert peut être une belle opportunité de faire du profit. Mais elle n’est pas sans risques. Elle implique de négocier la vente d’une action à un prix élevé avant de l’acheter, pour ensuite la racheter à un prix plus bas. Si la spéculation est fausse, et que le cours de l’action grimpait, il n’y a pas de limite au montant que l’on pourrait perdre. C’est ce que l’on appelle être en position courte. Les investisseurs évitent généralement les positions courtes à mois d’être certains d’avoir raison.  Que l’on soit débutant ou familier avec la bourse, grâce à ces cinq consels, il est possible d’améliorer sa performance. 

 
Sur le même sujet: