Les étudiants disent «Non» à l’augmentation des frais d’adhésion de l’AÉUM
3 février 2016 - Image par Mahaut Engérant
Résultats mitigés au Référendum de l’AÉUM

Dans un vote très serré, les étudiants de l’Université McGill disent «Non» à 50,3% à l’augmentation de 5,5 dollars de leurs frais d’adhésion à l’AÉUM. Cependant, ils ont approuvé à 72,1% la restructuration des portfolios du conseil exécutif. Avec un taux de participation de 16,3%, au total, ce sont plus de 3438 étudiants qui se sont prononcés en ligne sur les deux questions de ce vote référendaire qui s’est déroulé du 27 janvier au 3 février.

La campagne du «Oui» a bénéficié d’appuis assez importants auprès des autres associations étudiantes tel que le The McGill Daily, The McGill Tribune, la Société des étudiants en Gestion (Management Undergraduate Society, ndlr), la Société des étudiants en Arts (Arts Undergraduate Society, ndlr) et le Délit, parmi d’autres. Toutefois, ces appuis n’ont pas suffi pour obtenir le «Oui».

«La dernière hausse remonte à 2007, lorsque les frais avaient été augmentés d’un dollar par étudiant»

Joint par le Délit, le président de l’AÉUM Kareem Ibrahim a expliqué que : «Nous sommes très reconnaissant des gens qui ont pris le temps de voter. Évidement, avec ces nouvelles, nous allons devoir faire des décisions difficiles, mais c’est correct, car c’est le désir de la population étudiante! Nous espérons que nous allons pouvoir satisfaire les besoins de nos membres, car avec cette situation, il va falloir couper des services.»

L’augmentation des frais d’adhésion était censée permettre la création d’un septième poste au sein de l’exécutif de l’AÉUM. L’association souhaite diviser les portfolios clubs et service et opérations en trois postes distincts : v.-p. vie étudiante, v.-p. finances et v.-p. opérations. Ibrahim a confirmé au Délit que la création de ce poste aura tout de même lieu. L’exécutif de l’AÉUM avait aussi promis une augmentation substantielle des fonds alloués aux enjeux prioritaires, préalablement définis par les étudiants (voir l’article dans notre numéro du 2 février: «Référendum hivernal de l’AÉUM»).

Malgré tous les efforts des membres du conseil exécutif de l’AÉUM pour sensibiliser la population estudiantine à leurs enjeux administratifs, les étudiants n’ont pas été convaincu par les objectifs de cette augmentation. La dernière hausse remonte à 2007, lorsque les frais avaient été augmentés d’un dollar par étudiant.

 
Sur le même sujet: