Oui, Oui, mais…
2 février 2016 - Image par Mahaut Engérant
Soutien du Délit pour le référendum spécial de l’AÉUM.

Les étudiants de McGill peuvent voter jusqu’à ce mercredi pour le référendum spécial de l’AÉUM. Comme expliqué en page 3, l’Association des Étudiants de l’Université McGill propose deux motions spéciales la concernant directement.

Le Délit, qui a couvert l’inexorable descente aux enfers de l’AÉUM à l’automne dernier, soutient ces motions qui visent à consolider l’institution et renforcer ses services aux étudiants.

Augmentation des frais de membres de l’AÉUM: votons Oui!

Après huit sans avoir changé ses frais de membres, l’AÉUM souhaite faire augmenter la cotisation des étudiants de 5,5 dollars.

Les énormes responsabilités de l’AÉUM nécessitent des fonds financiers importants comparables à leur constante croissance. L’AÉUM, de par ses activités, s’apparente bien plus à un gouvernement étudiant qu’à une simple association. En effet, l’institution n’est pas seulement organisatrice d’événements, mais gère un bâtiment entier, supervise l’activité des divers clubs étudiants, alloue des fonds pour des services aux étudiants, gère des espaces de restaurations, a la charge d’un agenda politique, offre des opportunités d’emploi aux étudiants…

À la vue des prévisions de distribution de ces capitaux, il semble que l’AÉUM ait entendu certaines réclamations de ses membres. Un quart de l’argent récolté sera alloué «aux priorités identifiées par le corps étudiant»: le support aux divers groupes étudiants, le développement d’espaces étudiants, et celui des programmes de santé mentale. Ce sont des enjeux très importants pour l’ensemble des Mcgillois. Le Délit les encourage donc à voter pour cette motion afin de permettre la réalisation de ces projets et d’appuyer l’AÉUM dans son développement.

Restructuration des portfolios exécutifs: votons Oui!

L’Association propose d’ajouter un 7e poste exécutif à son équipe aujourd’hui constituée de six v.-p.. Ce nouveau v.-p. permettrait de redistribuer les tâches au sein de l’équipe d’étudiants responsables de la gestion de l’association – tout particulièrement les tâches de v.-p. clubs et services ainsi que finances et opérations. La charge de travail étant plus que considérable pour des étudiants de notre âge (un emploi du temps de Kimber Bialik, la v.-p. clubs et services, avait été rendu public au semestre dernier et montrait qu’elle était allée jusqu’à travailler 20h25 en une seule journée), cette réorganisation permettrait de lutter contre de nouvelles démissions au sein de l’équipe.

Mahaut Engérant

AÉUM entends-tu le bruit sourd…

Suivant chaque semaine de manière consciencieuse – voire obsessionnelle – les affaires de l’AÉUM, l’équipe du Délit a été forcée de constater le travail acharné de ses exécutifs pour les étudiants mcgillois. Or, ces derniers, souvent spectateurs lointains, semblent lancer un regard désespéré, perdu et moqueur vers l’AÉUM.

Malgré la prise de position en faveur du référendum par Le Délit et de nombreuses autres associations de McGill (The Daily, The Tribune, l’AÉFA…), les étudiants électeurs risquent encore une fois d’être sévères envers l’AÉUM.

Celle-ci doit réagir si elle souhaite obtenir le soutien de ses électeurs. Le cynisme et le détachement des étudiants de McGill envers leur association étudiante est la preuve d’un problème allant au-delà de questions pouvant être réglées par des capitaux ou des employés supplémentaires. Petite politique pendant les élections, manque de communication des événements – on se souvient de l’Assemblée générale et de la dernière édition d’Activities Night complètement vides – et isolement politique. Un bien triste cocktail qui éloigne toujours les étudiants de l’association censée les représenter et pour laquelle ils doivent maintenant voter. 

 
Sur le même sujet: