Course, chaleur et rock’n’roll
29 septembre 2014 - Image par Cécile Amiot
Une journée de marathon au cœur de la métropole.

Montréal a vu sa respiration rythmée à celle des 35 000 coureurs qui l’ont sillonnée dimanche dernier jusqu’en après-midi lors du 24e Marathon Oasis Rock ‘n’ Roll de Montréal. Sous la bannière de Rock ‘n’ Roll Marathon Series, le parcours offrait aux coureurs une expérience de course ludique avec des concerts rock et autres à chaque mile. Les motivations étaient des plus variées: le dépassement de soi, le couronnement d’un long entraînement, le soutien familial, la perte de poids ou tout simplement le plaisir, les coureurs dévalaient les rues avec en commun un entrain pour l’activité physique. La température, chaude pour certains et acceptable pour d’autres, aura au moins laissé un souvenir agréable aux milliers de spectateurs qui agrémentaient les bordures des rues avec leurs encouragements, leurs pancartes et leur soutien évident aux athlètes.

Au total, cinq courses se sont déroulées au courant de la journée. On eut droit au 1km Tel-jeunes, au 5km, au 10km, au marathon et, évidemment, au demi-marathon, qui fut l’épreuve la plus populaire avec 16 000 participants. Le départ des deux grandes épreuves s’est effectué à même le pont Jacques-Cartier sous le coup de départ donné par le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport Yves Bolduc. Après l’effort, toutes les courses se sont achevées sur la même ligne d’arrivée au parc La Fontaine sous les cris explosifs de la foule. Après cela, les coureurs ont pu profiter d’un repos bien mérité ainsi que d’une médaille et d’un diner pour aider à récupérer. Au total, 35 000 coureurs — un taux de participation record —, représentant 52 pays, étaient présents dans la métropole pour exprimer avec leur sueur et leurs souliers leur amour de la course, ou à tout de moins des bonnes habitudes de vie. On peut d’ailleurs lire sur le site Internet de l’événement ce qu’en pense sa porte-parole Dominique Arsenault: «Mission accomplie!»

Les résultats

Si la journée se voulait familiale et accessible à tous, il n’en reste pas moins qu’en avant, ce sont des professionnels qui ont ouvert le bal. Au total, l’édition 2014 a offert à ses spectateurs 43 coureurs d’élite, dont 25 Québécois, hommes et femmes confondus. Du côté masculin, avec un temps de 2h22 min 39 s, l’Américain Ben Bruce s’est emparé du titre en distançant de 6 min 29 s le Québécois et champion en titre David Savard-Gagnon. Chez les femmes, la Québécoise Joanne Normand, surnommée «Supermaman», s’est faufilée en première place avec un temps de 3h01 min 27 s. Autant dire que la province était bien représentée. 

Et McGill dans tout ça?

L’Université McGill avait aussi ses représentants. On pouvait d’ailleurs déceler quelques chandails à l’effigie de McGill à travers la mare de coureurs, mais du côté compétitif, le Club Olympique ainsi que son Club Universitaire ne sont pas passés inaperçus. Avec des coureurs inscrits au marathon du 10 km, les performances les plus marquantes au marathon auront été celles de Mélanie Myrand (3h04 min 57 s) avec sa troisième place au total, terminant première des 25-29 ans; Dan Kelly (2h50 min 49 s), terminant premier des 18-24 ans et dixième au total; et Dave Liu (2h51 min 35 s) terminant 13e au total et 2e des 25-29 ans. Tous les trois étudiants à McGill, ils se sont qualifiés pour le prestigieux marathon de Boston avec trois autres de leurs partenaires. Au final, l’entraîneur du Club Olympique, John Franco, qualifie ces performances d’«assez impressionnantes» malgré une température «très chaude pour un marathon».

Pour sa troisième association consécutive avec la plus grande série de course à pied au monde, le Rock ‘n’ Roll Marathon Series, Montréal semble avoir trouvé sa juste clientèle. Et pour cause, l’année prochaine le comité organisateur vise pas moins de 40 000 participants, ce qui l’élèverait à la plus grande compétition parmi ladite série. Et s’il n’attire pas autant de vedettes de haut calibre que son voisin le marathon d’Ottawa, M. Jean Gattuso, président et chef de l’exploitation d’Industries Lassonde Inc. et l’un des principaux commanditaires du marathon, promet cependant «un évènement à caractère sportif et familial pour faire la promotion de la santé et des saines habitudes de vie». 

 
Sur le même sujet:
22 septembre 2015
25 septembre 2012