Rencontres -Alec Tilly
1 avril 2014
Cahier Création 2014

Les slam suivant a été écrit par un étudiant du Centre d’enseignement du français (CEF) à McGill, dans le cadre du cours FRSL 407 – Français oral, donné par Natallia Liakina. L’objectif était d’écrire un texte inspiré du slam « Rencontres » de Grand Corps Malade.

Alec Tilly

Oui, j’apprends toujours, et oui, j’ne suis pas très vieux,
Mais y’a des choses dans ma vie qui m’influencent plus qu’un peu
Grâce à ma famille, et aussi à l’expérience,
J’ai beaucoup appris, et ce n’est pas seulement de la chance.

Au début de mon chemin, j’ai rencontré la vie sans soucis
Pas caractéristique de la vie réelle, comme le printemps sans la pluie
Le monde était sans fin, et j’étais seulement un enfant
Je m’en fichais de ce qu’il se passait, à condition que ce soit amusant,
Des jours pleins de jeux, avec deux ou trois amies.
M’enfin, comme j’ai vieilli, la vie me donne plus de soucis.

Un peu plus tard, au début du lycée
Mes relations ont changé, et j’ai retrouvé l’amitié.
Il ne s’agit pas de jeux, c’est plus profond,
On peut partager soi-même et partager le monde
Des rêves, des problèmes, et surtout de l’humour,
La vie vaut le coup, quand t’as des amies, toujours.

Un moment sur ma route, j’ai rencontré la musique,
Enrichissante et tranquille, c’était une rencontre bénéfique
J’y suis devenu accro, mais ça fait rien,
Quoiqu’il se passe, elle me fait du  bien.
Je me promène dans la vie avec des mélodies dans ma tête,
Toujours apaisantes, elles rendent la vie parfaite
Ou presque, y’a dans la vie infiniment de problèmes.

Assez tôt sur mon parcours, j’ai rencontré la maladie,
Mais aussi je suis devenu plus fort, sans besoin de cris
Pour raisons de santé, mes parents ont traversé le pays
J’ai vécu avec mon parrain durant presque une année.
C’était dur sans doute, et j’ai du compter sur moi-même,
Mais aussi avantageux, et ça a valu la peine.

Grace à cette expérience, j’ai rencontré l’Independence,
J’ai pris contrôle de ma vie entière,
Et j’ai réalisé ce que je voulais faire.
Sans une personne pour me guider,
Je devais prendre mes responsabilités.
Je suis a l’université dans un pays diffèrent,
Mais avant ça, d’autres trucs ont été importants.

Pendant la dernière année chez moi, j’ai rencontré la nostalgie,
Pas une seule fois, y’a toujours le fait que la vie passe trop vite.
Mon enfance me manque, à l’époque je n’avais pas de soucis,
Mais y’a des changements que je dois accepter avec le sourire.
Une chose que j’ai apprise, c’est d’avoir un esprit ouvert
Le temps passe, les saisons changent, et l’herbe n’est pas toujours verte
Mais je suis une personne très heureuse, pleine de bonheur,
Si je me calme et je prends l’air, je peux faire tout sans peur.

Bien que la vitesse de la vie me rende nerveux,
Le futur m’attire, et mes ambitions brûlent comme un feu.
Récemment sur mon trajet, j’ai rencontré le voyage
Le monde attend d’être découvert, et j’ai besoin de courage
Un tas de pays, un tas de personnes, chacun est incroyable
Tout est ici pour une raison, même si elle est insondable
Donc j’vais tout voir et rencontrer tout le monde
Pour vivre ma propre vie, sans gaspiller une seule seconde.

 
Sur le même sujet:
1 avril 2014
5 avril 2011
3 avril 2012