Sénat de McGill
27 janvier 2014 - Image par Cecile Amiot et Romain Hainaut
Étudiants autochtones et rapport d’inscription.

Les sénatrices et sénateurs de McGill se sont rencontrés le mercredi 22 janvier, sous la présidence de la principale et vice-chancelière Suzanne Fortier. Les 107 membres du Sénat représentent les différents corps de l’université, tels que les professeurs, le personnel administratif, les étudiants et les membres du Conseil des gouverneurs.

La séance a commencé par des questions à propos du soutien des autochtones et leur accès à McGill. Ensuite, deux motions concernant la révision des régulations en rapport avec le travail des groupes et du personnel de titularisation et le rapport du comité des politiques académiques ont été votées, suivies de cinq propositions qui ont été présentées et soumises à des questions.

Étudiants d’origine autochtone

Les questions de la sénatrice étudiante Claire Stewart-Kanigan portaient d’une part sur l’accueil et le soutien des étudiants autochtones sur le campus et, d’autre part, sur le fonctionnement et le développement du programme «Indigenous Access McGill» (IAM). Ce programme soutient les étudiants d’origine autochtone dans leur droit d’entrée à McGill et dans leur intégration dans tous les programmes de l’université, tels que l’assistance sociale, les soins infirmiers, ou encore l’ergothérapie. L’aide vient notamment sous forme de la création d’une équipe de conseillers et la mise en place d’autres positions administratives clés dans le développement et la promotion d’initiatives liées à la communauté autochtone à McGill. Ceci étant dit, le projet doit toujours faire face à des problèmes liés au financement de ce programme et des personnes y prenant part, le financement étant largement dépendant des décisions prises par l’université par rapport à ses priorités budgétaires. Ainsi, la recherche d’un support financier plus important et complet est toujours d’actualité afin d’assurer le bon fonctionnement du programme, ainsi que pour accompagner l’augmentation souhaitée du nombre de demandes d’inscription des étudiants de cette communauté sous-représentée à McGill.

Deux motions approuvées

Quelques changements d’ordre mineur ont été proposés concernant en particulier les dates de remise des dossiers des candidats qui veulent faire partie du «Departmental Tenure Committee» (DTC) -responsable de choisir les professeurs éligibles à un contrat à durée indéterminée- et de la publication des membres du DTC dans le but de donner plus de temps aux membres pour accéder à et étudier ces dossiers. D’autres changements ont aussi été apportés concernant le fait que le candidat soit informé directement des raisons ayant mené à une décision négative sur sa titularisation au lieu d’avoir à les demander après avoir pris connaissance de cette décision. La professeure Lydia White, qui siège en tant que représentante élue de la Faculté des Arts, précise que ces changements «permettent simplement d’avancer, d’obtenir les choses dans le bon ordre», ainsi que de clarifier d’autres points. Malgré une certaine réserve exprimée par certains sénateurs, notamment le sénateur et professeur en sciences Graham Bell pointant du doigt un conflit d’intérêt et d’action dans certaines démarches, les modifications ont été approuvées par la majorité, avec seulement deux votes contre. La deuxième proposition du comité de politique académique a été approuvée à l’unanimité.

Rapport des inscriptions

Le rapport annuel des inscriptions présenté par Kathleen Massey, registraire et directrice exécutive en charge de la gestion de l’effectif étudiant de McGill, met l’accent sur l’ajustement du nombre d’étudiants de premier cycle et de deuxième et troisième cycle, ainsi que sur le soutien financier de ces étudiants. Ce dernier point concerne autant le souci d’assurer le soutien financier nécessaire aux étudiants d’excellence que le désir de concurrencer l’Ontario dont le gouvernement provincial fournit un budget plus important à un plus grand nombre de familles pour l’accès aux études post-secondaires.

Les séances du Sénat, également diffusées sur Internet, sont ouvertes à tous les membres de la communauté de McGill. La prochaine rencontre du Sénat aura lieu le 19 février et inclura des décisions à propos de mises à jour sur les «Massive Open Online Courses» (MOOCS) et les technologies d’informations et de communications, ainsi que la présentation d’une stratégie durable pour 2020.

 
Sur le même sujet:
23 octobre 2012