La Course des Couleurs
16 octobre 2012 - Image par Fanny Devaux
Une course amusante au profit de la Fondation des Canadiens pour l’enfance.

Vous avez peut-être aperçu des sportifs bariolés samedi matin… Ne vous étonnez plus!

La course annuelle The Color Run™ a eu lieu samedi dernier. Depuis 2011, cette organisme organise des courses de 5km dans 50 villes des États-Unis, 8 villes en Australie, 2 au Brésil et à Montréal.

Le but de cette course est d’être les 5km les plus heureux, colorés et fous de sa vie. Il y avait la possibilité de le courir en solo ou de former une «équipe de couleur».

Les trois règles sont simples: tous les participants sont les bienvenus: rapides, lents, coureurs, marcheurs de tous âges. Tous les participants doivent porter un chandail complètement blanc à la ligne de départ officielle et, prêts à bouger à 08:30, être complètement colorés à la ligne d’arrivée. Les coureurs ont pu récupéré leur matériel la veille de la course: bandeau pour les cheveux et tee-shirt à l’effigie de l’événement, numéro de coureur, et pour la partie amusante: de la poudre colorée et des tatouages.

Teresa Gerner confie au Délit: «Je me suis rendue compte que ça allait être vraiment une super course quand j’ai ouvert mon sac et découvert la poudre! Et la course était exactement comme je l’avais imaginée: super!»
Dans la fraîcheur matinale montréalaise, l’île Notre-Dame se réveille: les premiers arrivés sont là, la musique démarre. À 9h pétantes, des milliers de coureurs s’élancent sur les bords de l’eau. Jusqu’à 10h30, des salves de coureurs ont franchi la ligne de départ d’où on voit déjà la première station de repos: le jaune. Le ton est donné: le but n’est pas d’arriver mais de profiter du trajet, pas la performance mais la course en elle-même. Les «danseurs-marcheurs» sur la droite et les coureurs sur la gauche. On assiste à une espèce de défilé hétérogène: des jeunes filles en tutu, des quinquagénaires en costume, une vieille dame et ses petits enfants qui marche, un adolescent en costume de dinosaure. La Color Run c’est vraiment pour tout le monde.

Au total quatre arrêts: jaune, orange, bleu et rose où les coureurs peuvent s’arrêter plus au moins longtemps pour se faire colorer.

Des bénévoles attendent à chacune des quatre stations pour asperger les sportifs de poudre colorée. Charlotte Delon, bénévole à la station bleue, partage son expérience avec Le Délit: «je ne cours pas, donc j’ai préféré aider à l’organisation vu que mes amis y participent aussi. L’ambiance est sympa mais ce que je préfère, c’est voir comme tous les participants s’éclatent. Tout le monde sourit!».
À l’arrivée, une estrade avec de la musique très forte, gérée par DJ Abeille, et un jet de couleur toutes les 15 minutes.

La Color Run représente une expérience unique, l’occasion de se dépenser tout en profitant du ciel bleu montréalais et c’est en plus une bonne action! En effet, les profits de l’événement sont versés à la Fondation des Canadiens pour l’enfance. D’ailleurs, la mascotte des Canadiens, Youpi, était là pour mettre l’ambiance après la course.

Si vous avez raté la Color Run 2012, ne manquez pas celle de l’an prochain!

 
Sur le même sujet:
22 septembre 2015
25 septembre 2012