De la baie au parc
3 avril 2012
Il traverse Bay Street vers son bureau, avec le même déjeuner qu’il mange chaque jour.

Les gratte-ciel projettent une grande ombre sur toute la rue. Lorsqu’il s’approche du bâtiment, il voit le reflet de son visage neutre dans la vitre.

Dans l’ascenseur, il lit avec ennui les dernières nouvelles du marché financier. Après être arrivé au deuxième étage, il passe devant les conversations fortes du nouveau Premier ministre Pearson dans les volutes de fumée.
«Bonjour, Jack» dit sa secrétaire, Penny. Elle s’approche de lui et chuchote à son oreille: «vous m’avez manqué hier soir…» Il ne répond pas et continue vers son coin bureau, triste quand il pense à son épouse qui a découvert qu’il avait une liaison avec sa secrétaire. Il ferme la porte avec frustration et s’assoit dans son fauteuil. Il regarde la rue par la fenêtre et pense: «J’ai tout, mais je me sens vide.»

***

Il traverse l’avenue du Parc avec le tambour qu’il prend chaque dimanche. Le soleil brille à travers les arbres et contre son visage barbu.

Lorsqu’il s’approche du cercle de «Tam-Tams» il peut voir les sourires de tous ses amis. Ils parlent avec mépris du Premier ministre Harper dans les volutes de fumée de marijuana.

«Bonjour Jacques!» dit tout le monde dans le cercle. Après s’être assis, il voit à son coté une femme avec des yeux dont il se souvient. La femme le voit et tourne son corps vers lui.

Avec un visage rempli de surprise, elle dit: «Vous m’avez manqué toutes ces années, Jacques.».

Et il tourne son regard pour un moment vers les gratte-ciels du centre-ville de Montréal et pense à sa vie à Toronto. Ensuite il se tourne vers la femme et lui dit: Penny, ce moi-là ne me manque pas du tout »

Zachary Lewsen, Erin Sunell, Kyle Jacques et Alexandra Brown

 
Sur le même sujet:
3 avril 2012
3 avril 2012
3 avril 2012