Au sujet de l’Assemblée générale…
15 mars 2012
Lettre ouverte à la suite de la désorganisation de l'Assemblée générale de l'AÉFA.

L’Assemblé générale des étudiants de l’Association des étudiants de la faculté des Arts (AÉFA) a duré près de 5 heures avec de nombreux problèmes techniques, un manque de communication et, par conséquent, beaucoup de frustration de chaque partie impliquée, que ce soit l’exécutif de l’Association des étudiants de l’université McGill (AÉUM), le personnel de sécurité appelé en renfort, les étudiants qui s’étaient présentés pour voter ou tout autre personne présente dans ce capharnaüm.

Quoique les étudiants soient rentrés chez eux satisfaits ou amers par les résultats, ils ont probablement oublié l’atmosphère tendue qui a règnée tout au long de l’Assemblée. Il n’en est pas de même pour l’AÉUM qui, dès mercredi matin, a envoyé une lettre qui ne mâchait pas ses mots à la présidente de la faculté des Arts.

La lettre met noir sur blanc les problèmes de communication vécus par l’AÉUM le soir du 13 mars et souligne entre autre que  «L’AÉFA a poussé à bout nos clubs, particulièrement l’Association des étudiants musulmans pour qu’ils quittent des pièces dont vous aviez besoin.  Après avoir refusé leur désir de filmer en direct l’événement, vous avez demandé à TVM – un service bénévole des étudiants – de vous donner du support technique […]»

L’AÉUM met aussi des sanctions à l’AÉFA. Tout d’abord, la Nuit Blanche des Arts est mise sur la glace. Ensuite,  l’AÉFA doit écrire une lettre d’excuse aux clubs, aux employés du building et à toutes les personnes qui étaient présentes, doit payer pour le temps en extra des agents de sécurité et son exécutif  ne peut plus réserver de salle pour le reste de la session dans le bâtiment Shatner.

En conclusion, l’AÉUM souligne qu’elle n’est «pas seulement déçue, mais aussi dégoûtée» par la direction qu’a prise la soirée de l’Assemblée générale.

Letter RE General Assembly

 
Sur le même sujet: