La véritable méthode dangereuse
17 janvier 2012
A Dangerous Method raconte les relations entre les pères de la psychanalyse et une patiente russe.

Le scénario du film historique réalisé par David Cronenberg est tiré de la pièce The Talking Cure, elle-même inspirée du livre de John Kerr A Dangerous Method : The Story of Jung, Freud and Sabina Spielrein. Le livre de John Kerr se penche sur la relation entre Sigmund Freud, Carl Jung et Sabina Spielrein, une patiente russe. Tout commence quand Spielrein est traitée par Jung pour hystérie. Ce dernier, alors un grand admirateur de Freud, utilise la psychothérapie pour soigner ses patients. Ceux-ci se tournent dos au thérapeute pour pouvoir parler plus librement. Selon certains, il s’agit là de la «méthode dangereuse», inquiétante puisque nouvelle et mal connue. Toutefois, d’après le film, la dangereuse méthode pourrait référer aux relations intimes qu’entretenaient les thérapeutes avec leurs patientes.

Gracieuseté des films Seville

Il est fortement recommandé d’avoir certaines connaissances sur la vie de Jung et de Freud, ainsi que sur leurs travaux. Malheureusement, pour rendre le film plus alléchant, l’accent est mis sur la relation amoureuse Jung-Spielrein, et très peu sur la grande amitié Jung-Freud. Il ne se s’agit donc plus d’un ménage à trois, mais plutôt d’un tango. Le film parlant de psychanalyse, le réalisateur fait de nombreux gros plans et toute l’attention est portée sur les acteurs.

L’étoile du film va à Viggo Mortensen pour son interprétation de Freud. Mortensen joue un Freud pragmatique, scientifique, intellectuel et légèrement froid. Son accent autrichien est très juste. C’est donc sans surprise que Mortensen a obtenu une nomination à la cérémonie des Golden Globes de dimanche dernier. Michael Fassbender (X-Men: First Class) interprète Carl Gustav Jung de manière à souligner les différences entre lui et Freud. Il a un contact plus personnel avec ses patients et croit, contrairement à son mentor, qu’il est possible de traiter un patient et l’aider à se trouver une nouvelle vie et passion.

Gracieuseté des films Seville

Le prix citron va à Keira Knightley (Pirates of the Caribbean). Elle parle avec un accent russe approximatif; pour les histoires se déroulant dans un pays allophone, la règle devrait être la même: soit tous les acteurs adoptent un accent, soit personne n’en prend un. Son interprétation du personnage hystérique est parfois stéréotypée, voire même exagérée.

Finalement, la musique du film est celle du canadien Howard Shore (The Lord of the Rings), avec Lang Lang comme pianiste soliste. Les mélodies, inspirées de Richard Wagner, sont très courtes et quasi-inaudibles durant le film. Voilà un clin d’œil intéressant puisque Freud, Jung et Spielrein étaient des amateurs du compositeur allemand.

A Dangerous Method est un film prometteur avec une belle cinématographie, mais qui comporte des faiblesses impossibles à ignorer. À voir avec des bases en psychanalyse.

 
Sur le même sujet: