Philosophie dans le boudoir
8 novembre 2011
Le bureau du département de philosophie temporairement fermé

Le bureau du département de philosophie est fermé depuis le 1er novembre dernier. En temps normal, le département de philosophie compte trois travailleurs en administration, dont deux membres de MUNACA et un poste de manager «M», qui peut travailler légalement pendant une grève. Par contre, avant la rentrée en septembre, le département a vu la personne en charge du poste de manager, Claudine Lefort, partir en congé maladie pour une période indéterminée. Suite à son départ, l’une des deux employées membre de MUNACA, Mylissa Falkner, a été promue temporairement pour remplacer madame Lefort. De plus, pour remplir le poste laissé vacant par madame Falkner, le département a décidé de donner un contrat de trois mois à Susan Kirishu, contrat arrivant à terme le 31 octobre.

Nicolas Quiazua | Le Délit

Suite à la déclaration de grève le premier septembre dernier, madame Falkner ainsi que sa collègue membre de MUNACA ne peuvent ni travailler ni être remplacées dans leur travail. De telle façon, lorsque le contrat de Mme Kirishu est venu à échéance, le département s’est vu contraint de fermer les portes de son bureau, ne pouvant pas renouveler l’accord sans contrevenir aux lois interdisant l’usage de briseurs de grève.

Pour l’instant, la responsable administrative du département d’Histoire, Colleen Parish, sera aussi en charge du département de philosophie. Calvin Normore, professeur de philosophie pense «qu’elle est déjà suffisamment occupée au département d’Histoire, n’ayant personne pour l’aider».

Selon le professeur Normore, une demande a été remplie pour engager un manager occasionnel, remplaçant Claudine Lefort, demande permise par le code du travail du Québec.

Selon Angela Fotopoulos, l’administration de McGill semble penser que l’université peut continuer à fonctionner comme à l’habitude sans les travailleurs de MUNACA; par contre, même si cela peut-être vrai dans les niveaux les plus élevés de l’administration, c’est au niveau des départements et des étudiants que la grève semble être la plus pesante.

 
Sur le même sujet:
13 septembre 2011
20 septembre 2011