MUNACA face à deux injonctions
25 octobre 2011
Depuis vendredi dernier, MUNACA fait face à une deuxième et troisième injonction.

L’une d’elles est, une fois de plus, obtenue par l’université et circonscrit certaines actions entreprises par le syndicat qui débute un programme d’actions novatrices, visant à contourner la première injonction, étendue jusqu’en janvier 2012.

Les employés de MUNACA n’auront désormais plus le droit de faire une ligne de piquetage de plus de trois personnes, ni à moins de 25 mètres de l’extérieur des résidences des membres de la haute direction. Le piquetage sera aussi limité autour du lieu de travail des membres du Conseil d’Administration ainsi que lors d’événements hors-campus de l’Université McGill.

L’autre injonction, obtenue par le Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM), empêche les grévistes de bloquer ou de se rassembler à moins de trois mètres des entrées et sorties du chantier de construction du Campus Glen. Cette troisième injonction survient après qu’une ligne de piquetage a été formée, jeudi dernier, face au chantier de construction du Campus Glen par MUNACA et l’AFPC (Alliance de la Fonction publique du Canada), résultant en la fermeture d’un de plus gros chantiers à Montréal. Selon le porte-parole de l’AFPC, Patrick Leblanc, les travailleurs du chantier –membres de la FTQ construction– n’ont pas franchi les piquets de grève et ont décidé de perdre une journée de salaire, par solidarité envers les grévistes.

Ces injonctions d’urgence provisoires seront valables jusqu’au 31 Octobre 2011 à 17 heures.

 
Sur le même sujet: