Les jeunes au Salon bleu
18 octobre 2011
Chaque année des jeunes de 18 à 25 ans prennent place dans l’Assemblée Nationale et légifèrent sur quatre projets de loi fictifs pendant les vacances de Noël.

Le Parlement Jeunesse du Québec. Voici le nom de la simulation parlementaire à laquelle plus de quatre-vingt jeunes des quatre coins du Québec participent pendant les vacances de Noël. Cette simulation, organisée par l’Association des Jeunes Parlementaires du Québec, a pour mission de donner une culture démocratique et politique aux jeunes en assaillant les sièges des députés québécois dans le Salon Bleu du 26 au 30 décembre.

Association des Jeunes Parlementaires du Québec

Le Parlement Jeunesse du Québec est une simulation parlementaire organisée depuis plus de 62 ans. C’est au début des années 1950 que plusieurs jeunes québécois anglophones ont voulu reproduire la simulation parlementaire organisée à Queen’s Park par leurs compères  ontariens. La simulation a été pendant plus de 15 ans exclusivement pour les jeunes hommes. Les premières simulations se sont déroulés entre Montréal et Québec jusqu’à définitivement prendre place dans le Salon Bleu.

Association des Jeunes Parlementaires du Québec

Le Parlement Jeunesse est une simulation organisée par des jeunes, pour des jeunes. Il s’agit d’une simulation complètement indépendante des programmes de l’Assemblée Nationale. Au cours de son histoire, les projets de loi proposés par le Parlement Jeunesse sont souvent dans l’esprit de l’époque, mais plus souvent qu’autrement ils sont très avant-gardistes. Un moment important du Parlement Jeunesse est le changement dans les statuts de l’organisation pour permettre aux femmes de pouvoir participer à la simulation. En effet, le gouvernement du PJQ durant les années 1960 ne voulait pas que les jeunes femmes se joignent aux autres hommes dans l’Assemblée. Le chef de l’opposition de cette année-là était feu Jack Layton. Lors de son discours d’ouverture, il demanda aux députés ministériels de changer d’allégeance politique afin de renverser le gouvernement en place. Monsieur Layton est devenu Premier ministre cette année-là. Il fit motion afin que les jeunes femmes qui attendaient dans l’antichambre de l’Assemblée puisse entrer dans le Salon Bleu afin qu’elles puissent participer à la simulation.

Association des Jeunes Parlementaires du Québec

Cette année, des jeunes de toutes les régions du Québec se réuniront dans l’Assemblée afin de discuter de quatre projets de loi fort intéressants. Le premier consiste en une réforme de l’aide internationale accordée par le Québec aux pays et aux organisations non-gouvernementales. Le deuxième projet de loi concerne l’itinérance et la réinsertion sociale. Le troisième projet vise à libéraliser le monde syndical en y ajoutant une notion de compétitivité syndicale. Le quatrième concerne une libéralisation du monde de l’éducation en laissant aux écoles le choix du cursus scolaire et en créant un «voucher».

Association des Jeunes Parlementaires du Québec

Pour participer à la soixante-deuxième législature du Parlement Jeunesse, vous avez jusqu’au 1er novembre pour appliquer sur le site internet www.pjq.org. Cette grande tradition continue aujourd’hui et les jeunes continueront de prendre la place des députés entre les 26 et 30 décembre. Loin d’être une mascarade, le Parlement Jeunesse est fort de ses convictions et fort de participer à l’enseignement de la démocratie chez les jeunes.

 
Sur le même sujet: