Fragilités
5 avril 2011

Mon ami, nous sommes loin
Nous sommes enfants des anciens chemins
Nous sommes deux morts dans les ruines du temps
Rompus, fusillés
Sales de la poussière que nous avons soulevée
Déchirés d’un corps à corps trop brutal
Trop passionné
L’un de l’autre nous sommes orphelins
Nous sommes amants endeuillés d’une guerre
Que nous avons créée

Mon ami, nous sommes affaiblis
Par nos espoirs, par nos nostalgies
Mendiant les derniers pétales émiettés
De nos promesses fanées

Nous sommes debout devant une aube nouvelle
Pansés par le souffle de terres incertaines
Mais par des éclairs nous restons aveuglés
D’un commun passé

Mon ami, nous ne nous reverrons plus
Parce que nous sommes solitudes
Parce que nous avons trop aimé
Parce que nous avons été empire
Décliné

Ariane Santerre

 
Sur le même sujet:
5 avril 2011
5 avril 2011
5 avril 2011