L’inspiration mur à mur
9 février 2010
Jusqu’au 9 mai à l’Espace Création Loto-Québec, Diane Dufresne et Richard Langevin nous offrent une exposition multidisciplinaire à la mesure de leur démesure.

Élève de l’incontournable frère Jérôme, Diane Dufresne s’est associée à son complice, le sculpteur Richard Langevin, dans le cadre de cette exposition diversifiée et haute en couleurs.

On plonge, dès l’entrée dans l’Espace Création, dans l’univers des artistes: c’est au son de chansons interprétées par Diane Dufresne elle-même, que le visiteur porte son regard d’une oeuvre à l’autre.

Trois types d’inspirations se démarquent dans la première des deux pièces, très colorée. Dans un premier temps, le visiteur peut y voir des oeuvres comprenant une touche à la Bretecher, rappelant l’univers de la bande dessinée. La déconstruction du corps étudiée ici se conjugue alors avec le thème omniprésent du mouvement. Dans une seconde série d’oeuvres, Diane Dufresne assume pleinement s’être inspirée de Picasso à travers le titre ludique de Picassiette qui affuble la série. L’univers multidisciplinaire permet d’ailleurs d’aborder non seulement des toiles, mais aussi des coussins peints, des sculptures, des montages et bien d’autres supports. La troisième inspiration convoque l’art moderne en se rapprochant du graffiti. Cent toiles s’emboîtent, un imposant montage de cubes de toiles peints qui occupe une grande partie du sol s’en fait d’ailleurs l’exemple.

La seconde pièce de l’exposition, quant à elle, tend plutôt vers les tons de blanc, de rouge et de noir. Le multimédia, support de prédilection de l’oeuvre de Richard Langevin, est ici adroitement intégré. L’oeuvre Ah! La vache attire particulièrement l’attention par sa façon d’exploiter le relief alors que de nombreux carrés peints, écrits ou filmés tapissent le mur et jonchent le sol.

MUR à MUR appelle à la liberté par l’intégration de plusieurs disciplines, par un souci accru d’investir l’espace et par le désir d’intégrer le spectateur à l’oeuvre. La citation affichée à l’entrée de l’exposition se fait justement dépositaire de ces intentions: «C’est primordial de vivre de sa créativité dans un monde qui tend de toutes parts à nous dépersonnaliser. N’oublions pas que nous sommes tous artistes, chacun dans notre domaine, si nous sommes attentifs à notre créativité. Un chef d’oeuvre n’existe pas s’il n’est pas regardé, lu, écouté.» Le visiteur est même invité à contribuer par l’écriture ou par le dessin à une installation communautaire située à l’entrée de l’édifice. Cette incitation à la création et au mouvement par le biais d’une oeuvre en constante construction introduit bien le visiteur à la vision de Diane Dufresne et de Richard Langevin.

Forme, couleur, inspiration et dynamisme sont donc au rendez-vous à l’Espace Création Loto-Québec à deux pas de McGill. Il serait fâcheux de ne pas en profiter.

Mur à mur
Où: Espace Création Loto-Québec, 500 Sherbrooke Ouest
Quand: 3 février au 9 mai
Combien: gratuit

 
Sur le même sujet:
27 octobre 2009
11 janvier 2011
21 septembre 2010