Fortune Cookie
24 novembre 2009
Obama s’incline...

Scandale! Barack Obama fait honte au peuple américain en s’inclinant devant sa Majesté l’empereur du Japon, que nous connaissons aussi sous le nom de Akihito. En fait, il s’agit plutôt là de la réaction de certains Américains, principalement ceux à la mentalité conservatrice. Ces personnes voient dans le geste d’Obama un signe de faiblesse et de soumission, ce qui mènerait au déclin des États-Unis en tant que superpuissance mondiale.

Doit-on critiquer ou féliciter Obama pour ce geste? Assurément, si nous voulons le critiquer, les arguments précédemment énoncés ne sont que le reflet d’une détestable facette des États-Unis. En s’inclinant, Obama a surtout montré que les Américains ne sont pas tous arrogants, prétentieux et imbus d’euxmêmes. Afin de bien interpréter son geste, il faut cesser de penser avec des standards nord-américains et s’attarder sur les autres cultures. S’incliner n’est pas un geste de soumission, mais une marque de respect; on s’incline pour saluer, s’excuser, remercier, montrer sa gratitude, être poli. Pour les Nord-Américains, s’incliner de façon quasi systématique comme le font les Japonais peut sembler n’être qu’un automatisme tout à fait artificiel et vide de sens, mais c’est en s’imprégnant de la culture japonaise et en visitant le Japon que l’on comprend que s’incliner est réellement une marque d’humilité et de reconnaissance.

En s’inclinant, donc, Obama ne s’est pas soumis à l’empereur; il a montré son respect envers l’autre, envers sa spécificité culturelle. Les Américains qui sont offusqués de voir Obama agir ainsi sont probablement incapable de concevoir qu’il y a 150 ans, les Japonais ne se saluaient jamais en se donnant la main –cela aurait probablement été une insulte pour eux. Bien que s’incliner reste toujours d’actualité au Japon, les Japonais ont été capables d’évoluer et de s’adapter à cette nouvelle coutume, et ils sont donc très bien capables de donner la main sans causer de scandale.

Pour ceux qui souhaitent critiquer Obama, alors critiquons- le: Obama ne sait pas s’incliner proprement, car sa technique n’est pas tout à fait au point. Lorsque l’on pose ce geste, il faut être bien droit, les pieds placés un à côté de l’autre, les bras le long du corps, ou, pour les femmes, les mains se joignant au-devant du corps. Par contre, si l’on échange une carte d’affaire, on la présente à deux mains en se penchant légèrement. Le corps doit s’incliner à partir de la taille, en suivant un angle de 15, 30 ou 45 degrés selon le niveau de politesse, la différence hiérarchique ou d’autres raisons. La révérence peut ne durer que le moment du mouvement, mais la position peut aussi être tenue, en fonction des mêmes facteurs. L’erreur d’Obama aura principalement été de ne pas placer ses bras de la bonne façon, car donner la main a gâché tout l’effet, sans oublier qu’il aurait pu se pencher plus longtemps. Malgré tout, les Japonais ont sans aucun doute assez d’ouverture d’esprit pour comprendre qu’Obama n’est pas Japonais et qu’il ne maîtrise pas nécessairement l’art de s’incliner à la japonaise.

Bref, doit-on vraiment s’indigner du geste d’Obama? Après tout, Nixon s’est bien incliné devant Hirohito. Malheureusement, la réaction franchement excessive de la part de nombreux Américains montre bien à quel point certains d’entre eux peuvent encore aujourd’hui faire preuve de fermeture d’esprit.

Cette semaine, un fortune cookie pour Obama: «Il est impossible de se tenir debout en ce monde sans jamais se courber.» Proverbe japonais

 
Sur le même sujet:
23 mars 2010
8 septembre 2009
27 octobre 2009