Fortune Cookie
23 mars 2010
Festivités pour célébrer l’été

Le mois d’août au Japon est marqué non seulement par les vacances d’été, mais aussi par le Obon (prononcer o-bonne). Il s’agit d’une fête bouddhiste honorant les esprits des morts, car au Japon, on croit que l’esprit des ancêtres revient visiter la terre, le temps d’une journée.

Le Obon est maintenant fête nationale du 13 au 15 août, ce qui permet à de nombreuses personnes de se réunir en famille, de visiter un temple, de retourner sur la tombe de leurs ancêtres ou encore de participer aux festivités. Cette fête prend parfois la forme d’un véritable festival (du moins, véritable festival japonais) où il est entre autre possible de voir des groupes de danses qui pratiquent le bon-odori (littéralement: danse du bon).

Les matsuri, qui ont souvent lieu pendant la période estivale, sont également des festivités importantes au Japon. Ils sont normalement associés au shintoïsme, puisque la fête est centrée autour d’un temple particulier.

Lors de ces célébrations, il est souvent possible de voir des mikoshi, un temple portatif dans lequel on transfert l’esprit du kami (divinité) qui est vénérée au temple, et ce pour le temps d’une parade dans le voisinage. Il ne faut pas croire pour autant que les matsuri sont des fêtes à caractère religieux, loin de là. En fait, il s’agit plutôt de fêtes populaires permettant de rassembler une communauté. Chaque matsuri est unique, mais une chose est certaine, il est toujours possible de trouver, dans les rues et ruelles, un nombre considérable de kiosques de nourriture, de boissons et de jeux.

Si toutes les villes et villages au Japon ont leur matsuri, eh bien Montréal ne fait pas exception. Je profite donc de cette dernière chronique pour vous inviter à participer à la neuvième édition du festival Matsuri Japon, qui aura lieu le 14 août sur l’Île Bonsecours du Vieux-Port de Montréal. C’est une occasion unique de découvrir la culture japonaise, d’écouter un spectacle de taiko, de danser le bonodori, de porter un yukata (kimono d’été, en location sur place), et de manger des mets japonais avec une bonne bière, japonaise elle aussi, il va sans dire. L’entrée au festival est gratuite, donc aucune raison de ne pas en profiter. Pour plus d’information: festivaljapon.com

En guise de conclusion pour cette chronique, je vous propose un retour sur quelques enjeux clés de l’année. Au Japon, Hatoyama est toujours au pouvoir, mais sa popularité a diminué depuis les élections. Celui-ci est toujours en discussion avec les États-Unis en ce qui concerne la relocalisation de la base militaire américaine de Futenma. La Corée du Nord est toujours communiste et Kim Jong-Il, toujours officiellement au pouvoir.

Que nous réserve l’avenir, une Union Est-Asiatique, un missile Nord-Coréen ou la libération du Tibet? À vous de suivre les nouvelles de l’Asie, en mon absence.

Le fortune cookie de la semaine «En toute chose, il faut considérer la fin.» – Jean de La Fontaine

 
Sur le même sujet:
6 octobre 2009
24 novembre 2009
8 septembre 2009