Ben Ger, Président de l’AÉUM, démissionne pour «raisons personnelles»
9 mars 2017 - Image par Mahaut Engérant
La démission du Président fait suite à celles de David Aird, Vice-président aux Affaires externes, le mois passé, et d'Igor Sadikov, représentant des étudiants de la Faculté des Arts auprès de l'AÉUM, hier.

Les difficultés continuent à l’Association des étudiants de l’Université McGill (AÉUM, ou SSMU en anglais, ndlr), avec la démission de son Président Ben Ger ce mercredi 9 mars. Un communiqué de l’AÉUM cite des «raisons personnelles» pour expliquer cette décision.

Les responsabilités du Président, notamment de coordonner l’équipe exécutive en son ensemble ou de siéger au Conseil des gouverneurs de McGill, seront divisées entre les autres membres exécutifs et les employés de l’AÉUM, au même titre que l’ont été celles de David Aird. Pour une équipe exécutive probablement surmenées ces semaines à venir il s’agira de garantir le bon fonctionnement de l’AÉUM malgré l’absence de deux membres exécutifs sur sept.

Démissions en série

Cette démission fait suite à celles de David Aird, Vice-président aux Affaires externes de l’AÉUM, ce 22 février dernier, suite à des allégations de violence sexuelle à son encontre, et d’Igor Sadikov hier, mardi 8 mars, suite à la controverse déclenchée par son tweet «frappe un sioniste aujourd’hui» datant d’un mois. Igor Sadikov représentait l’Association des étudiants en premier cycle de la Faculté des Arts (AÉFA, ou AUS en anglais, ndlr) auprès de l’AÉUM, il siégait au sein de son Conseil législatif et son Conseil des directeurs, duquel il avait récemment démissionné.

La démission de David Aird, suite à des allégations de violences sexuelles portées à son encontre par le Community Disclosure Network (CDN), un «réseau de divulgation communautaire» composé de survivant·e·s et d’allié·e·s. Le CDN avait publié le 21 février un communiqué dénonçant David Aird, ainsi que l’AÉUM pour ses procédures de divulgation inappropriées: il serait apparu qu’aucune plainte officielle ne pouvait être formulée sans avoir la certitude que David Aird, en tant que membre exécutif, n’en serait pas mis au courant. Cela avait ensuite provoqué de nombreuses réactions étudiantes, la réponse de l’AÉUM à cette situation se retrouvée critiquée car insuffisante, selon ses détracteurs.

Le Conseil des directeurs de l’AÉUM, la plus haute autorité de l’association, se retrouve dépeuplé. Sean Taylor, représentant des étudiants de la Faculté de Science auprès de l’AÉUM, qui y siégait aux côtés de Ben Ger, David Aird, et Igor Sadikov, en a aussi tout récemment démissionné. Il explique les raisons de sa décision dans une lettre ouverte publiée par le McGill Tribune cette semaine, frustré et déçu par une association au sein de laquelle il avait tenu à s’engager.

Contacté par Le Délit, l’administration n’a pas souhaité émettre de commentaire.

Plus d’informations sont à venir.

 
Sur le même sujet: