Encourager le volontariat à McGill
7 octobre 2014
Plusieurs organismes se réunissent pour une semaine d’événements en faveur du bénévolat.

La Journée de l’engagement communautaire, qui vise à promouvoir un esprit d’altruisme chez les étudiants, s’est déroulée le 2 octobre dernier. L’événement, qui se tient chaque année à McGill, rassemble plusieurs organisations philanthropiques de Montréal à travers une journée de bénévolat étudiant. Des activités allant de conférences au jardinage urbain ont eu lieu sur le campus. L’événement était organisé par le Bureau de l’éducation en équité sociale et diversité (Social Equity and Diversity Education Office, SEDE), qui «promeut un développement durable, équitable, et ouvert dans notre communauté […] et encourage l’engagement civique pour promouvoir une compréhension plus profonde de la diversité», déclare Veronica Amberg, la directrice.

Les événements organisés à l’occasion de la Journée de l’engagement communautaire ont en fait eu lieu tout au long de la semaine plutôt qu’au cours d’une seule journée pour que «la date ne soit pas arbitraire, car on ne veut pas créer plus de travail [aux étudiants] que ce qu’ils ont déjà», affirme Lina Martin-Chan, coordinatrice des communications de SEDE. Depuis mai dernier, l’équipe de SEDE organise ce projet et est en contact avec ces organisations pour les consulter sur leurs besoins et leurs projets actuels. La Journée de l’engagement communautaire veut «faciliter les liens collaboratifs et fournir l’opportunité pour s’impliquer dans les projets actuels à Montréal» ainsi qu’«améliorer l’accès pour les groupes sous-représentés». Selon Lina, «McGill semble être une bulle isolée, à cause du campus clos et de la nature anglophone de l’institution, mais elle reste quand même très intégrée dans la ville de Montréal. En fin de compte, notre but est que les connections que nous facilitons se transforment en relations à long terme, pas uniquement entre individus et organisations, mais aussi entre l’Université et les organismes communautaires». 

Parmi les organismes participant à la Journée de l’engagement communautaire se trouvaient le Centre d’amitié autochtone de Montréal, la Maison Benedict-Labre, ou encore La Porte Jaune. La Porte Jaune, dont certains projets sont similaires à ceux du SEDE, est une organisation fondée à McGill qui tente de promouvoir le dialogue, le service et la liberté d’expression en répondant aux besoins de la communauté montréalaise. Elle commandite par exemple le Elderly Project, qui, tout comme le projet Trésors cachés de SEDE, vient en aide aux personnes âgées du centre-ville en les accompagnant aux rendez-vous médicaux, manière de leur redonner leur indépendance, et en coordonnant des petites fêtes et soirées cinéma.

Projets à venir

SEDE a plusieurs projets prévus dans un avenir très proche. Une stratégie de conscience publique est en cours d’élaboration, avec l’objectif de «réduire les barrières au travail équitable […] et d’améliorer l’intégration sur le campus» avec des affiches, ateliers, vidéos, et un site web. D’une façon similaire, SEDE organise un programme d’éducation publique pour instaurer un dialogue touchant aux problèmes d’équité et de diversité et pour créer un espace où les gens peuvent partager leurs expériences.