Agression armée près de McGill

L’incident a fait un blessé et un mort.

Félix A. Vincent | Le Délit

Deux agressions à l’arme blanche ont fait deux blessés et un mort dans la nuit de vendredi à samedi dernier. L’une d’entre elles a eu lieu en périphérie immédiate du campus mcgillois, sur la rue Sherbrooke, aux abords de l’intersection de la rue Mansfield.

Un appel au 911 a été effectué vers 1h45 pour signaler une agression armée, d’après les informations transmises par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les patrouilleur·se·s dépêché·e·s sur les lieux y ont trouvé deux victimes : un homme de 20 et un autre de 23 ans, souffrant de blessures au haut du corps causées par arme blanche. L’un d’entre eux présentait des blessures graves.  À l’arrivée des policiers, la personne responsable était déjà introuvable. 

Un périmètre de sécurité a alors été mis en place. Des expert·e·s légaux·ales et enquêteur·trice·s de la Section des crimes majeurs du SPVM en plus d’une escouade canine ont été dépêché·e·s sur les lieux afin d’entamer l’enquête. À l’heure actuelle, aucun·e suspect·e n’a été identifié·e. Durant la fin de semaine, un poste de commande mobile a été stationné à proximité des lieux.

Depuis l’événement, le SPVM a confirmé que la plus âgée des deux victimes, l’homme de 23 ans, avait succombé à ses blessures, devenant ainsi la 21e personne tuée par homicide à Montréal depuis le début de l’année. Pour l’instant, la vie de l’autre victime ne serait pas menacée.

Les personnes détenant des informations qui pourraient être utiles à la police sont invitées à les transmettre au SPVM. Elles peuvent le faire de façon anonyme et confidentielle avec Info-Crime Montréal au 514 393‑1133, ou remplir le formulaire de signalement disponible sur le site infocrimemontreal​.ca.

Des ressources sont disponibles sur le campus pour ceux et celles nécessitant un soutien mental ou émotif. Pour plus d’information, consultez l’onglet « ressources en santé mentale  »sur le site Internet de l’Association étudiante de l’Univesité McGill (AÉUM), plus spécifiquement les pages de McGill student’s nightline et de keep.mesafe 

Cet article a été réalisé avec les informations de La Presse canadienne.


Dans la même édition