Astre de nuit

Ligne de fuite.

Dominic Besner

Minuit. Insomnie irraisonnable, esprit déraisonné. Moment idéal pour une rencontre corsée. S’engouffrer dans le nautile et glisser en colimaçon. Au bout de la spirale, un nombre d’or gravé sur une porte. Me voici dans la chambre de ma dulcinée. Deux sombres paupières couronnées d’un croissant de lune toisent leur visiteur avec austérité. Nonchalamment étendu sur les ondulations bigarrées de la galaxie du Phi, un corps lacté, taché de poussières d’étoiles, imprègne l’espace et déforme le temps pour livrer les douceurs opalines des délires de l’agrypnie. Une duchesse spectrale règne en maîtresse de la nuit blanche.


Dans la même édition