Photoreportage – Le Délit
Photoreportage
Par · 31 juillet 2020
La manifestation du 19 juillet contre les violences à caractère sexuel en images.
Image par Vincent Morreale | Le Délit

Khamala, représentante de l’association Femmes autochtones du Québec,  accompagnée de sa mère à la tête de la marche.

Le 19 juillet dernier se déroulait à Montréal la manifestation contre les violences sexuelles. C’est à partir du parc La Fontaine que les gens se sont réunis afin d’écouter des victimes d’abus prendre la parole, dans une visée de conscientisation et de soutien face à la vague de dénonciations d’agressions sexuelles ayant eu lieu sur les réseaux sociaux dans les dernières semaines.

Vincent Morreale | Le Délit

Miranda Kerridge, 21 ans : « Moins de 1% des violeurs ont passé une nuit en prison. »

« L’abus sexuel est un cycle qui doit cesser » dit Miranda. Interpellée par plusieurs à la manifestation, elle exprime haut et fort sa colère. Les manifestants et manifestantes demandent une justice équitable et inclusive pour toutes et tous, en affirmant les difficultés vécues notamment par les communautés trans, autochtones et racisées. Elle affirme aussi que « les travailleur‧se‧s du sexe peinent à recevoir de l’aide dans une société qui les rejette déjà. »

Vincent Morreale | Le Délit

Julie Leblanc, 51 ans, militante.

« Je suis ici pour montrer que je n’ai pas peur. Je veux manifester pour me libérer et représenter les femmes qui ne peuvent pas être ici aujourd’hui », exprime Julie Leblanc, une autre militante présente à la manifestation.

 

Vincent Morreale | Le Délit

C’est assez, le collectif en charge de l’événement, a pour mission de dénoncer les abus sexuels et psychologiques. Dans un communiqué annonçant l’événement, iels affirment : « depuis un peu plus d’une semaine, une vague de dénonciations déferle sur les réseaux sociaux. Ces derniers jours, c’est par centaines que nous avons eu le courage de témoigner et partager les abus dont nous et tant d’autres avons été victimes. Encore aujourd’hui, nous sommes frappé‧e‧s par la réalité du chemin qu’il nous reste à franchir. »

Selon les données recueillies par Statistiques Canada, « seulement 3 agressions sexuelles déclarées sur 1000 résultent à une condamnation ». Les données révèlent qu’en 2014, 633 000 agressions sexuelles ont été déclarées, alors que 1814 d’entre elles ont mené à une condamnation.

Vincent Morreale | Le Délit

Deux militantes avec des enseignes. À gauche, l’on peut lire « Arrêtons le harcèlement sexuel » et à droite « Les violeurs violent les gens, pas les vêtements. »

Le collectif C’est assez conclut son communiqué ainsi : « Tout le monde a un rôle à jouer pour contrer la culture du viol. Par cette manifestation, nous souhaitons conscientiser la population sur le problème systémique de la culture du viol et des violences sexuelles sous toutes leurs formes. »

 
Sur le même sujet:
5 juin 2020
23 janvier 2018
11 février 2020