Initiative étudiante pour soutenir les restaurants locaux – Le Délit
Initiative étudiante pour soutenir les restaurants locaux
Par · 31 mai 2020
Une équipe à l'UBC a collaboré pour créer le site CANADATOGO.
Image par Webmestre, Le Délit | Le Délit

Rajesh Vijayaraghavan, professeur adjoint à la Sauder School of Business de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) et plusieur·e·s de ses étudiant·e·s ont mis en place un site internet où figurent les références de centaines de restaurants locaux dans plusieurs villes canadiennes. Selon François-Clément Charbonnier, étudiant participant au projet, l’initiative permettrait aux petits commerçants de « gagner en visibilité » alors que l’épidémie de COVID-19 a gravement mis en danger la survie des restaurants au Canada.

« Quand la COVID-19 est arrivée, » déclare Pr. Vijayaraghavan, architecte de l’initiative, « j’ai réfléchi à une façon d’aider l’économie locale pendant la crise. Mon regard s’est donc porté sur l’industrie de la restauration ». Il a contacté deux de ses étudiant·e·s, Catherine Li et Aarti Kamat, pour travailler avec lui sur une plateforme qui présenterait les références de restaurants vancouvérois qui resteraient ouverts pendant la crise. La plateforme s’étant avérée un succès, l’équipe de Vijayaraghavan a décidé d’étendre le projet à l’ensemble du territoire canadien, intégrant dans l’équipe davantage d’étudiant·e·s de troisième et quatrième année en B.Comm (baccalauréat en commerce) à l’UBC. À l’heure actuelle, quelque 1000 restaurants figurent sur la plateforme, dont plus de 250 à Montréal.

Webmestre, Le Délit | Le Délit

« Chaque restaurant sur notre site a été référencé manuellement par un membre de l’équipe », affirme Vijayaraghavan. « Nous sommes allés sur les sites internet, les réseaux sociaux ou entrés en contact direct avec le restaurant pour confirmer qu’ils soient bien ouverts pendant la COVID-19. » Afin de pouvoir optimiser le processus de mise en ligne d’un restaurant, l’équipe a aussi mis en place un « système pour que les restaurants puissent s’ajouter eux-mêmes sur [le] site. »

L’initiative se veut avant tout « locale ». « Nous avons décidé de ne pas ajouter les chaînes de restaurants à rayonnement national ou international sur notre site », affirme finalement Vijayaraghavan, « le but étant de promouvoir les entreprises locales qui souffrent de difficultés financières pendant la crise. »

 
Sur le même sujet: