Bars et restaurants à pleine capacité

Des assouplissements dès le 1er novembre.

Louis Hansel UNSPLASH

Ce 1er novembre ne sera pas uniquement marqué par la réapparition de l’iconique chanson de Mariah Carey sur les ondes des radios commerciales, mais également par un retour à la fréquentation quasi normale des restaurants et des bars. Le gouvernement du Québec a annoncé le 15 octobre dernier plusieurs assouplissements des mesures sanitaires pour le secteur de la restauration à travers la province, qui entreront en vigueur le 1er novembre. 

Depuis leur réouverture, les restaurants et les bars devaient se limiter à 10 personnes par table et restreindre leur taux d’occupation à 50% de leur capacité. Dorénavant, ils pourront accueillir la clientèle à pleine capacité, et les limites sur les réservations de groupes seront également levées.

Les restrictions présentement en vigueur au Québec pour les bars leur interdisent de vendre de l’alcool après une heure du matin et les contraignent à mettre fin à leurs activités à deux heures du matin. Il sera dorénavant possible pour les bars de servir de l’alcool jusqu’à deux heures du matin et de garder leurs portes ouvertes aux clients jusqu’à trois heures.

La distanciation exigée entre les tables, présentement de deux mètres, diminuera à seulement un mètre avec l’entrée en vigueur de ces nouveaux assouplissements.

Par contre, un certain nombre de restrictions ne disparaîtront pas de sitôt. Les clients seront toujours dans l’obligation de ne pas danser ni chanter et devront demeurer assis à leur place. De plus, l’annonce du gouvernement ne prévoit aucun changement quant à l’exigence du passeport vaccinal pour accéder aux bars et restaurants. L’obligation de porter le masque lors des déplacements est également maintenue.

Bien qu’ils soient généralement bien accueillis par la population et les restaurateurs, les changements à venir ne sont pas sans risques. Même si les employés portent des masques et que l’accès n’est possible que pour les personnes vaccinées, le fait de retirer le masque le temps d’un repas ou d’un verre peut faciliter la transmission du virus, particulièrement lorsqu’il est question du variant Delta de la COVID-19. Ce dernier peut se propager par aérosol sur une plus grande distance, pouvant aller de trois à quatre mètres et s’accumuler dans les espaces clos. 

Les fermetures ayant eu lieu durant le confinement ont posé des difficultés pour plusieurs restaurateurs. Certains bars et restaurants peinent à concilier leurs besoins de main‑d’œuvre aux mesures sanitaires. Les assouplissements sont donc un compromis sur les mesures sanitaires qui vise à donner un coup de pouce au secteur de la restauration et à offrir un maximum de liberté à la population.


Dans la même édition